Actualités

Nicoletta rejoint Tryo et Alévêque à l'affiche de Chanteix

  • Publié le 23/04/2013 à 09:18
  • Par Jennifer BRESSAN


Dévoilée au compte-goutte (nous vous en avions déjà parlé ici), la programmation du festival aux champs de Chanteix, du jeudi 8 au dimanche 11 août, a levé le voile sur ses derniers invités. Infos et réservations: 05.55.27.95.81 et sur le site www.tuberculture.fr



Quatre jours durant, autour du 2e dimanche d'août, le village de Chanteix est le rendez-vous de la musique, de l'humour et de la patate! C'est la recette osée de ce festival pas comme les autres qui mise peut être plus que tout autre sur la convivialité et qui a fait le pari de s'ancrer dans la ruralité. Et la sauce a pris ! Pour cette nouvelle programmation, l'association Tuberculture a encore frappé fort, entre têtes d'affiche et découvertes.

Nouveauté cette année, une grande scène humour avec jeudi à 21h, le grand énervé du bocal Christophe Alévêque et son dernier spectacle Les Monstrueuses actualités. L'occasion pour l'humoriste de chanter les aberrations du monde politique, économique, religieux, médiatique et quotidien accompagné d'un batteur, accordéoniste et guitariste. Avant lui, les ballades ensoleillées de Rimo et après, dès 23h30, Marka, chanteur belge aux textes remplis d'humour (également présent le lendemain).

Le lendemain, vendredi 9, place à Nicoletta dès 22h15 qui remplace Michel Delpech qui a dû annuler toutes ses dates de tournée. Au programme, de nombreux classiques tels que Il est mort le Soleil, Mamy Blue, Pour oublier qu’on s’est aimé de Nino Ferrer ainsi que les chansons de son dernier album Ici et Ailleurs. Avant elle, les rythmes funky et rock de Chapitre V, dès 19h puis Amélie-les-crayons et sa poésie légère et drôle.



Ambiance pop rock le samedi soir avec le rock généreux de Barrio populo dès 19h (également présent le lendemain à 20h45), Rover, alias Timothée Régnier, le dandy du rock à la fois auteur, compositeur et interprète. Suivront Arno surnommé le Higelin ou le Tom Waits belge, artiste à la discographie riche et large qui couvre les 5 dernières années puis Barcella, auteur compositeur interprète, dont l'inspiration ratisse large, depuis Bourvil jusqu'à Oxmo Puccino.



Dernière soirée mais pas des moindres, le dimanche avec trois Malgaches et un Belge qui forment le groupe Suarez qui mêle musique du monde et pop anglo-saxonne sur des textes français, AJM à minuit avec "leurs chansons d'utilité publique". Et, juste avant eux, sur la grande scène Mali, Manu, Guizmo et Danielito. Ils forment le groupe Tryo qui sillonne les routes depuis 15 ans et croque la vie, ses excès, ses bonheurs, sur fond d'écologisme et d'humanité qui sied bien à l'essence du festival.



Toutes les infos et les tarifs sur le site officiel du festival.