Actualités

Le rond-point Victor Schœlcher inauguré

  • Publié le 10/05/2013 à 13:50
  • Par Michel DUBREUIL
Aujourd'hui le rond-point Victor Schœlcher, situé rue Moissan derrière la gare, a été inauguré et un hommage rendu à ce député qui en 1848 a aboli l'esclavage. Cette manifestation s'inscrivait également dans le cadre de la 8e journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions.

Le 10 mai dernier le conseil municipal de Brive avait adopté à l'unanimité une délibération mettant à l'honneur cet élu alsacien, sous secrétaire d'Etat à la Marine, député  de la Martinique qui, le 27 avril 1848 faisait adopter ce décret d'abolition de l'esclavage rendant la liberté à 260 000 esclaves.

Aujourd'hui, le député-maire Philippe Nauche et Sophie Thibault, préfet de la Corrèze, ont dévoilé la plaque Victor Schœlcher rendant ainsi hommage à l'abolitionniste mais également à l'humaniste qui s'engagea comme l'a rappelé Philippe Nauche "pour la construction du régime républicain en France, pour l'application du suffrage universel, pour l'abolition de la peine de mort, pour la reconnaissance des droits civiques des femmes et pour l'élaboration d'un droit des enfants".

Le maire a souligné également que célébrer Victor Schœlcher aujourd'hui "c'était aussi rappeler  que dans notre pays continuaient à exister des cas d'esclavage moderne. Tout n'est donc pas réglé, mais c'est l'honneur de la République de vaincre les préjugés et de combattre les intolérances au service de nos idéaux de liberté, d'égalité et de fraternité ".

Sophie Thibault a pour sa part rappelé que la France était aujourd'hui le seul pays a avoir qualifié en 2001 l'esclavage de crime contre l'humanité et a avoir également créé la journée annuelle de commémoration de l'abolition de l'esclavage dans laquelle s'inscrivait cette manifestation."Tous les jours nous devons lutter pour la dignité humaine, faire des lois justes et les appliquer" a-t-elle conclu.