Actualités

« Pas de favoristime » pour la reprise de Maître Kanter

  • Publié le 05/07/2009 à 10:38
  • Par Olivier SOULIÉ

La Taverne de Maître Kanter



"On ne tombera pas dans le favoritisme et nous utiliserons l'argent public de manière raisonnable, dans les limites de ce qui est couramment pratiqué dans le cadre de l'aide aux commerces". Le maire Philippe Nauche est clair. Pour lui, le repreneur potentiel de la Taverne de Maître Kanter, la SARL Bordas, "a de nouvelles exigences supérieures aux engagements initiaux des deux parties et la SEMABL, propriétaire des murs, ne saurait se substituer à une banque en accordant, en quelque sorte, un prêt à taux zéro à ce candidat à la reprise".

L'affaire est complexe. Alors qu'une ouverture avait été annoncée pour le 1er juillet, la SARL Bordas a réclamé un étalement du remboursement de l'aide accordée (de l'ordre de 2 millions d'euros) pour sa nouvelle activité jusqu'en 2020. La SEMABL souhaite que la somme soit remboursée d'ici 2013. "Nous tablons sur une aide d'environ 600.000 euros, ce qui correspond à ce qu'il est possible de faire pour une vingtaine d'emplois créés", explique Philippe Nauche. "Si nous acceptons la proposition de la SARL Bordas, la facture pour la collectivité pourrait atteindre 1,2 voire 1,3 millions d'euros !".

Les discussions ne sont pas rompues mais "la balle est dans la camp du repreneur, et, étant donné la situation, nous étudions à nouveau les propositions d'autres candidats à la reprise, toujours dans le domaine des métiers de bouche. Pour être tout à fait clair, le premier qui va conclure sera celui qui aura l'affaire".

SOUTIEN À RENCAST



Le député maire a entrepris diverses actions pour soutenir l'entreprise briviste Rencast, actuellement en difficulté.

Philippe Nauche a posé une question à Patrick Devedjian, ministre chargé de la mise en œuvre du Plan de relance, sur la possibilité d'utiliser le fonds d'investissement sectoriel au profit des sous-traitants de l'industrie automobile comme Rencast. Il s'est également adressé aux PDG de Renault et PSA Peugeot Citroën sur une rencontre avec les délégués syndicaux de Rencast et les différents constructeurs automobiles français. Enfin, il a adressé un courrier à Luc Chatel, alors secrétaire d'état en charge de l'Industrie et de la consommation au sujet d'une rencontre entre représentants du personnel de Rencast et ces mêmes constructeurs automobiles. Demain, le responsable de l'entreprise sera reçu en mairie.

La Ville et la Communauté d'agglomération s'engagent d'ores et déjà à faciliter l'implantation d'une nouvelle unité de production dans la perspective de la reprise du site de Rencast.

CAMPUS UNIVERSITAIRE



Ce projet apparaissait dans les annonces du Premier ministre du 2 février dernier consacrées au Plan de relance. Les financements de l'Etat étaient donc censés arriver d'ici la fin de l'année. Or un récent courrier émanant de la préfecture de Région a indiqué à la Ville que les crédits accordés par l'Etat seraient finalement consacrés au projet haut-viennois du Pôle céramique. Le maire juge "inacceptable que des engagements annoncés par le Premier ministre ne soient pas tenus".

CONTOURNEMENT NORD DE BRIVE



Ouvert le 20 juin, le contournement nord de Brive a vocation à supprimer le transit de nombreux poids-lourds dans la traversée de Brive et de Malemort sur l'ancienne RN 89. Conjointement avec la commune de Malemort, un arrêté a été pris pour interdire les poids-lourds en transit sur l'ancienne RN 89, en provenance de l'Est sur la RD 921 (route de Beynat) en traverse de Malemort et  Brive et sur la RD 920 entre Saint-Antoine-des-Plantades et le carrefour Cariven.

VIDÉO SURVEILLANCE DANS LES PARKINGS



Afin de lutter contre le sentiment d'insécurité, les parkings souterrains de la Guierle et de Thiers seront bientôt dotés de caméra de surveillance. Une soixantaine pour la Guierle, une vingtaine pour Thiers. Ces installations seront accompagnées de travaux de peintures destinés à rendre plus accueillant ces parkings peu utilisés en semaine malgré un tarif d'abonnement très avantageux pour les usagers. L'investissement devrait être de 250.000 euros à 300.000 euros environ et serait subventionné par l'Etat à hauteur de 125.000 euros.

EXTENSION DU DOJO ET CONSTRUCTION D'UNE SALLE D'ESCRIME


Le dojo, construit en 1980, ne correspondant plus aux besoins en forte augmentation depuis cette époque, une étude faisabilité a été lancé en vue de son extension. Idem pour la salle d'escrime, actuellement située avenue Léo Lagrange. Elle est devenue trop exigüe et n'est pas accessible aux personnes à mobilité réduite. Une nouvelle construction est donc à envisager et une étude a été lancée en ce sens.

GRAND CORPS MALADE EN OUVERTURE DE LA FOIRE DU LIVRE


Au détour d'une délibération consacrée aux orientations artistiques, la venue de Grand Corps Malade a été annoncée. Il sera présent à Brive le 5 novembre prochain, la veille de l'ouverture de la Foire du livre. Une nouvelle qui devrait ravir les fans de "slam".

QUATORZE DÉFIBRILLATEURS DÉJÀ EN PLACE


"Nous avons déjà mis en place 14 défibrillateurs dans tous les sites municipaux stratégiques : équipements sportifs, centres socioculturels, l’accueil de la mairie mais aussi dans le véhicule de la police municipale", a annoncé Patricia Bordas, premier adjoint. A la rentrée, 4 autres défibrillateurs seront installés place du Civoire, place Thiers, place du 14 juillet et aux 3 Provinces.