Actualités

Le CABCL arrache sa remontée en Top 14

  • Publié le 19/05/2013 à 23:24
  • Par Jennifer BRESSAN


Ils l'ont fait ! Au terme de 80 minutes exaltantes, le CABCL a relevé dimanche après-midi au stade Chaban-Delmas de Bordeaux contre la Section Paloise, le pari de la remontée en Top 14, seulement un an après sa relégation en Pro D2. Logique, pour certains. Fantastique pour tous les autres.

Demain à 17h, les joueurs de l'effectif professionnel et les Espoirs, sacrés champions de France il y a quelques jours, seront reçus sur le parvis du théâtre.



Les supporters en rêvaient. Les joueurs du CABCL l'ont fait dimanche après-midi au stade Jacques-Chaban-Delmas de Bordeaux. Durant 80 minutes, ils ont mené au score la Section Paloise qui échoue aux portes de la finale d'accession pour la 2e année consécutive. L'issue du match était loin d'être écrite à l'avance même si Brive tenait la 2e place du classement et Pau la 3e car la Section Paloise restait la dernière défaite du CABCL depuis les 12 derniers matchs. La sanction a pourtant été sans appel: 30 à 10 à la fin d'un moment sportif, festif et convivial, qui a réuni dans une ambiance chauffée à blanc quelque 30.000 supporters. Un grand moment de rugby.

Les cabistes, qui ont ouvert le score grâce au pied de Caminati dès la 4e minute de jeu, ont offert une première mi-temps rêvée. Au premier essai signé Julien Ledevedec, les quelque 10.000 supporters Brivistes à avoir fait le déplacement à Bordeaux se sont enflammés; et quand, 10 minutes plus tard, Julien Caminati en marque un second, une nouvelle fois transformé, le stade est en liesse. C'est palpable dans les rangs, tout le monde commence à y croire. A la mi-temps, le score est de 17 à 3. Mais rien n'est encore joué.

"C'est bien parti", réagit à chaud dans les tribunes Hugues Briatte, 3e ligne centre du CABCL. "On a eu une baisse de régime en fin de première mi-temps. Il va falloir assurer dès le début de la 2e pour ne pas se laisser dominer", analyse-t-il. Le sursaut de la Section Paloise qui va aller mettre un essai en milieu de 2e mi-temps n'y changera rien. Dans les tribunes, ça compte les minutes. Les supporters espèrent que les cabistes tiendront bon. Un 17 à 10 aurait été plus qu'honnête. Les cabistes, peut-être transcendés par la victoire en marche et les encouragements féroces des supporters, feront mieux et dans un dernier effort vont encore creuser la marque grâce à un essai signé Luafutu à quelques minutes du coup de sifflet final. Les supporters laissent alors éclater leur joie. Le sort en est jeté: "C'est fait!", s'enflamme dans les tribunes Christian de Saint-Pantaléon-de-Larche . "On est venu pour ça!" Le Top 14 rouvre un an après ses portes au CABCL. De mémoire de Top 14, on a rarement vu ça, sinon une fois avec Albi, relégué en 2008, et vainqueur de la finale d'accession en 2009.

Longtemps, les joueurs se délecteront de cette victoire, salueront et remercieront les supporters venus en nombre les soutenir, et cela sous les applaudissements des supporters Palois, touchants de fair-play, il faut le saluer. "Il n'y a rien à redire. Les Brivistes ont été meilleurs", salue Florian, le Palois. "Mais c'est malheureux, cela fait deux fois qu'on vient et qu'on perd en finale. J'espère que l'an prochain, on rejoindra Brive en Top 14. Je crois au destin de Brive en Top 14."



Il y a un peu plus d'une heure, les milliers de Brivistes à avoir vécu le match dans différents cafés de la ville et sur l'écran géant installé sur la place du 14 Juillet, ont reçu leurs champions en grande pompe. Demain, la fête continue. A 17h, les joueurs de l'effectif professionnel et les Espoirs sacrés champions de France il y a quelques jours seront reçus sur le parvis du théâtre.