Actualités

Gens du voyage : Bouquet sera fermé cet été

  • Publié le 21/05/2013 à 14:50
  • Par Olivier SOULIÉ


Une délibération sur la réalisation de terrains familiaux pour les gens du voyage a permis que soit évoquée la destinée de Bouquet, site qui accueille encore des familles dans des conditions insalubres. L'annonce a été faite par la 1ère adjointe Patricia Bordas: Bouquet sera fermé cet été.

"Cette délibération valide la fermeture prochaine des terrains de Bouquet. Elle aura lieu cet été". Patricia Bordas, 1ère adjointe en charge du dossier des gens du voyage, a annoncé la fermeture du terrain de Bouquet, "désuet et insalubre", lors du conseil municipal de la semaine dernière, et devrait être en mesure de fournir une date précise de fermeture lors du conseil municipal du 4 juillet.

A ce jour, trois groupes familiaux et deux familles sont encore installés à Bouquet. Les deux familles bénéficieront d'habitats adaptés à Rivet et, suite au vote d'une délibération approuvant la réalisation de nouveaux terrains pour les gens du voyage, les trois groupes familiaux devraient être bientôt installés sur deux sites propriétés de la Ville situés à l'Est impasse Lecornu et à l'Ouest au lieu-dit Les Fougères.

Le Fourneault : un "site provisoire"


L'opposition, tout en se félicitant de la fermeture de Bouquet, a demandé si les aménagements récents au Fourneault n'allaient pas devenir "du provisoire qui pourrait durer" et pourquoi les gens du voyage installés sur les terrains de Brive-Laroche n'étaient pas sur l'aire d'accueil de Cana.

Concernant le Fourneault, la première adjointe puis le maire ont confirmé qu'il s'agissait bien d'un site provisoire, avec "la pose d'un peu de castine pour ne pas s'embourber, d'une douche et de sanitaires pour vivre dans des conditions décentes".

Vers une révision du schéma départemental d'accueil


Quant à l'installation constatée à Brive-Laroche, Patricia Bordas a expliqué qu'il s'agit "essentiellement de missions évangéliques", mais qu'il y a également sur place "un groupe familial que nous ne pouvons pas obliger à aller à Cana". L'explication a été fournie par Philippe Nauche à son opposant: "Suite au recours judiciaire fait par votre ami politique Jean-Jacques Delpech, la Ville n'est, pour l'heure, plus en conformité avec le schéma départemental de l'accueil des gens du voyage et ne possède donc plus les pouvoirs de police nécessaires pour contraindre une famille à aller à Cana".

La solution pourrait passer par une révision prochaine de ce schéma départemental afin que certaines contraintes d'accueil ne soient pas imposées, comme actuellement, à la seule ville de Brive mais concerne l'ensemble de l'agglomération.

Vous pouvez visionner le conseil municipal en vidéo en cliquant ici. L'échange sur le sujet se trouve dans la délibération intitulée "réalisation de terrains familiaux – délibération de principe – demandes de subventions".