Actualités

L’Alauzeta s’envole pour la Bavière

  • Publié le 05/07/2009 à 15:28
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Reflet pendant la répétition

L'Alauzeta, l'alouette dans la langue d'oc. Avec un nom pareil, l'orchestre symphonique de jeunes du pays de Brive ne pouvait que s'envoler vers d'autres cieux, en l'occurrence ceux de la ville jumelée Lauf, en Allemagne. La quarantaine de musiciens part ce soir à 23h. Sur place, ils donneront trois concerts. C'est presque devenu une tradition.

Thierry Stallano, chef d'orchestre de l'AlauzetaC'est la quatrième fois depuis 2004 que l'Alauzeta se rend en Bavière dans le cadre du jumelage Brive-Lauf. Pendant une semaine, les jeunes musiciens qui seront hébergés à Nuremberg, donneront trois concerts: le 8  juillet à Lauf (incontournable), le 10 à Wolframs-Eschenbach et le 11 à Schwaig. Entretemps, ils répéteront, bien sûr, et visiteront également la région, notamment Bayreuth, célèbre pour son festival d'opéra fondé par Richard Wagner. La cerise sur le gâteau!

L'Alauzeta ne s'envole pas totalement au grand complet, emportant 33 jeunes sur la quarantaine qui compose l'orchestre (la plus jeune a 11 ans, le plus âgé 25 ans). Le groupe a donc été renforcé par cinq musiciens de l'ensemble orchestral du Lauragais (dans la région de Toulouse) que dirige le même chef Thierry Stallano.

L'Alauzeta en répétition juste avant le départ

C'est d'ailleurs sous sa baguette que tous les jeunes ont répété, deux jours durant, hier et aujourd'hui, au gymnase de l'école Jules Ferry, apportant inlassablement la dernière note au répertoire qu'ils joueront sur place, le même que celui qu'ils ont interprété lors du concert annuel le 17 mai dernier à l'église des Rosiers. D'abord une première partie classique regroupant des œuvres de compositeurs français avec, petit clin d'œil, un Canon de Johann Pachelbel, compositeur allemand natif de Nuremberg. Puis une deuxième partie reprenant des musiques de film (voir le programme complet plus bas).

Ils répétaient et répétaient encore cet après-midi, emplissant le quartier d'airs connus, baroques ou contemporains. Puis, vers 17h, les musiciens se sont tus et ont rangé leurs instruments. Juste le temps de rentrer chez eux, faire leurs bagages, dire au revoir à leur famille et à 23h, ils partiront, accompagnés par une poignée de parents, pour un long voyage nocturne outre-Rhin.

************


Le programme des concerts de l'Alauzeta



Première partie: l'ouverture de L'amour malade de Jean-Baptiste Lully, Pavane Opus 50 de Gabriel Fauré, Le carnaval des animaux de Camille Saint-Saens, Canon de Johann Pachelbel, La belle Hélène de Jacques Offenbach.

Deuxième partie: Evita, Kitchen percussion march, Les dix commandements, Mamma Mia d'Abba, Pirates des Caraïbes 2.

************






contrebassiste

regard



violoniste

A la baguette, Thierry Stallano

L'arrière du décor