Actualités

Rugby à 7. Les Anglaises dominent le Grand prix series

  • Publié le 02/06/2013 à 17:10
  • Par Marie Christine MALSOUTE


Brive terre de rugby à XV accueillait à nouveau ce week-end du rugby à 7, cette fois une manche du Grand prix series féminin. En clair, le top niveau continental avec les 12 meilleures sélections européennes. Et c'est l'Angleterre qui s'est imposée en fin d'après-midi en finale face à la Russie, 30 à 7. Un rendez-vous qui reviendra tous les ans au stadium jusqu'aux prochains JO en 2016.



Il n'y avait pas photo. En 2 fois 10 minutes, les Anglaises ont mené de bout en bout cette finale contre des Russes qui avaient pourtant fait forte impression pendant les matchs précédents. A la mi-temps, elle menaient déjà par 3 magnifiques essais 15 à 0. Dès la reprise, elles en ajoutent un quatrième (20-0). Lorsque sur une belle action, les Russes arrivent enfin à marquer (20 à 7), la réponse des Britanniques sera immédiate et cinglante: cinquième essai puis dans la foulée un sixième. Imparable. Les Françaises, elles, s'étaient inclinées juste avant face à l'Espagne (35 à 5) et une impressionnante n°1 ibérique, dans le match pour la 3e place. Elles terminent à la 4e place. Si le public briviste, quelque peu clairsemé dans les tribunes, était tout acquis pour ses compatriotes, il a su apprécier et ovationner les actions des autres nations. Le seven offre en effet un rugby plus rapide, plus fluide, plus en évitements et où les joueurs se doivent d’être plus créatifs dans le jeu. Ceci ajouté au nombre plus limité de joueurs explique aussi la durée des manches d'habituellement 7 minutes.

Brive aime décidément le rugby à 7 et il le lui rend bien. Après avoir accueilli les championnats du monde universitaires, en juillet dernier, et le week-end dernier les championnats de France UNSS, c'était donc au tour ce week-end du grand prix series féminin (une deuxième manche aura lieu à Marbella en Espagne dans 15 jours). Avec cette épreuve, la cité gaillarde était ainsi sur la route de Moscou et de Rio. La compétition était en effet primordiale pour l'avenir: les points engrangés lors de cette épreuve comptaient pour le ranking qui détermine les équipes qualifiées pour les championnats du monde (à Moscou les 28, 29 et 30 juin prochians) et les JO de Rio l'an prochain où le seven fait son apparition. Les Brivistes ont de quoi s'habituer au seven et à cette compétition en particulier puisque ce Grand prix fera escale ici tous les ans jusqu'aux JO de Rio.