Actualités

Les voitures des écoliers vont voyager dans le temps

  • Publié le 14/06/2013 à 15:06
  • Par Olivier SOULIÉ


Le Garage MAC, lieu dédié à l'art contemporain, ouvrira ses portes vendredi 6 décembre 2013. D'ici là, précisément le 28 juin, des capsules temporelles vont être enterrées sur site. A l'intérieur, on trouvera notamment des petites voitures confectionnées par des enfants grâce à l'atelier du musée Labenche.

"Solène, c'est quoi une capsule temporelle?". L'écolière questionne l'animatrice et responsable du service des publics musée Labenche, Solène Jolivet. L'enfant souhaite sans doute savoir quelle est cette capsule au drôle de nom qui va accueillir sa voiture miniature.

Une capsule temporelle est un témoignage adressé aux générations futures, sous la forme d'une boite ensevelie contenant des écrits ou des objets. La voiture de l'enfant ira donc dans une boite et sous terre.

"Douze classes de Brive ont participé à des ateliers de moulage et de peinture de voitures miniatures organisés par le musée Labenche, et quatre classes ont été tirées au sort. Les 200 voitures des écoliers "gagnants" seront déposées dans une capsule temporelle qui sera enterrée le 28 juin prochain et ouverte dans 50 ans", explique Solène Jolivet. "L'idée était de faire référence à l'automobile puisque le Garage MAC s'installe sur un site qui a accueilli un vrai garage. Le but était aussi, évidemment, de sensibiliser à l'art ".

Cette après-midi, c'est une classe de CE2-CM1 de l'école Paul de Salvandy qui peignait des voitures. Chacun a pu choisir parmi 8 modèles ayant marqué l'histoire de l'automobile (Porsche 911, Smart, Ford Mustang, Coccinelle, Pick-up Chevrolet, etc.). Et, les élèves des écoles gagnantes ayant un peu de mal à se séparer de leur création ont eu le droit de réaliser 2 voitures: une qu'ils garderont et une autre pour la capsule temporelle, qu'ils retrouveront dans 50 ans! "Ils ont bien du mal à se projeter dans 50 ans", confie l'institutrice Johanna Léger-Guzzonato. "Quand ils assisteront à l'ouverture de la capsule dans 50 ans, ils seront peut-être déjà à la retraite!".

Au-delà de l'atelier, l'enseignante souligne l'importance de l'initiative du musée Labenche en terme d'image: "Certains des élèves ne seraient sans doute jamais venus au musée sans cette opportunité. Désormais, le terme "musée" ne leur fait plus peur".

Pas vraiment effrayant le musée par le prisme de l'atelier, en effet! Solène s'adresse aux enfants avec enthousiasme, sourire aux lèvres, prenant soin de montrer à tous chacune des voitures en argile chamottée avant qu'elles soient déposées dans une boite pour le séchage. Le courant passe à merveille, les enfants s'amusent. Et laissent divaguer leur imagination pour décorer les voitures.

Ici une enfant peint son véhicule en rouge, avec une étoile sur le capot: "C'est le drapeau de mon pays d'origine, le Vietnam", confie-t-elle. Plus loin, une autre voiture affiche une étonnante tache rouge sur le pare-choc avant: "C'est parce qu'un renard a traversé et il s'est fait écraser!", rigole l'écolier, déclenchant des rires tout autour de lui.

Mais il est déjà l'heure de retourner à l'école. L'atelier se termine. Les 28 écoliers de Paul de Salvandy retrouveront une dernière fois leurs voitures le 28 juin, avant une séparation d'une petite cinquantaine d'années.

Toute l'actualité du Garage MAC se trouve sur ce site internet.