Actualités

Les percussions en fête !

  • Publié le 19/06/2013 à 14:16
  • Par Jennifer BRESSAN


Au Conservatoire, le département de percussions (percussions classiques, batterie et musique africaine) compte quelque 150 élèves. Ils seront à l'honneur aux côtés de leurs professeurs et autres professionnels du 23 au 30 juin, à l'occasion de la "Semaine de la percu" qui va mêler master class et concerts. A l'auditorium Francis Poulenc. Tout public. Infos et réservations: 05.55.18.17.91.

Dimanche à 14h30 à l'auditorium, la "Semaine de la percu" débute avec le Connexion contemporain ensemble, composé de Sylvain Calmon et Xavier Bluhm Soubira (nous vous en avons déjà parlé ici). Il se produit pour la première fois à l'occasion de cette manifestation orchestrée tous les deux ans par le Conservatoire. "On va jouer, avec deux pianistes Laurent bourreau et
Anne Fleur Boulesteix, deux incontournables de la musique et de la percussion pour nous: la sonate pour deux pianos et percussion de Bartòk et Le Sacre du printemps de Stravinsky. "C'est la première fois que nous ferons cette pièce qui n'a elle-même jamais été jouée sous cette forme dans la région."

Il poursuit: "Ces deux œuvres sont compliquées à appréhender. Bartòk comme Stravinsky ont repris des thèmes populaires de leur pays respectif et y ont intégré leur musique", explique-t-il. "A l'oreille, ça sonne facile, mais de fait, les harmoniques sont compliquées." Toujours est-il que pour les spectateurs, "ce sera un programme qui mousse, virtuose, avec du son, des passages forts et délicats", prévient-il.

Un programme qui va ouvrir en beauté cette semaine consacrée à la percussion et englober lundi 24, dès 18h30, une présentation des instruments de la discipline; suivra un concert des élèves du conservatoire sur peaux et claviers, puis les professeurs vont interpréter uniquement en percussions (xylophone, cymbale, caisse claire, tambourin, glockenspiel, etc) La Danse des 7 voiles extrait de Salomé de Strauss.

Ionisation d'Edgar Varèse va clôturer cette journée: une pièce pour 13 percussions jouée par 8 élèves de 2nd cycle du Conservatoire et les professeurs. "Cette pièce qui date de 1936 est la première qui ait été écrite pour un ensemble de percussions, et ça groove! C'est un tube, un incontournable pour tout ceux qui jouent de la percu. Jamais cela n'a été fait. Je suis très fier et très content, notamment pour les élèves. C'est une pièce difficile mais ils se sont impliqués, ont bossé dur. Cette énergie qu'ils ont investie va se sentir lors du concert", avance Xavier Bluhm Soubira à qui il reviendra de jouer le chef d'orchestre ce jour-là.

A l'affiche du mardi 25 à 18h30, un concert de musique indienne (tablas et luth Sarod) avec une des références internationales: Nabankur Bhattacharya qui fait le déplacement avec sa femme, danseuse Kathak (tarif: 8 euros). Le lendemain, place aux master class de tablas, luth Sarod et danse Kathak. Samedi 29 enfin, "La Symphonie du silence" va réunir à 20h30 le musicien et créateur François Kokelaere et le saxophoniste Julien Soro (tarif: 8 euros). Une semaine percutante en prévision, l'occasion de mettre à l'honneur les percussions dans tous leurs états ainsi que les élèves du Conservatoire. "Nous avons la chance d'avoir un département de percussions très complet." Cette fête sera l'occasion de le faire apprécier à un large public.

Infos et réservations auprès du Conservatoire au 05.55.18.17.91.