Actualités

Les "collections privées" de 80 écoliers exposées à Jacques Cartier

  • Publié le 19/06/2013 à 09:45
  • Par Olivier SOULIÉ


Le centre socioculturel Jacques Cartier, à Tujac, accueille 80 œuvres d'enfants de maternelle et de CP de l'école Henri Sautet. Intitulée "Collections privées", cette exposition s'inspire du travail de l'artiste Maria Jalibert, qui est intervenue auprès des écoliers. A découvrir absolument jusqu'au 26 juin.

Des expositions réalisées par des écoliers, on en voit régulièrement fleurir ici ou là. Elles sont souvent touchantes et intéressantes, mais rarement aussi abouties que celle proposée jusqu'au 26 juin au centre socioculturel Jacques Cartier, à Tujac. Le vernissage se déroulait hier soir.

Intitulée "Collections privées", cette exposition propose de découvrir le travail de 80 écoliers de maternelle et de CP de l'école Henri Sautet. Chacun d'entre eux a créé une œuvre, en suivant les conseils de l'artiste illustratrice Maria Jalibert, intervenue à plusieurs reprises au sein de l'établissement scolaire ces derniers mois.

"Les enfants avaient beaucoup aimé l'exposition de Maria Jalibert au centre Jacques Cartier en décembre dernier", explique la conseillère pédagogique Marie-Josée Clergeau. "Nous avons donc souhaité réaliser un travail inspiré par cette artiste dans le cadre d'un atelier artistique financé par la DRAC, et Maria Jalibert s'est prêtée au jeu".

A chaque niveau sa façon de montrer ses collections: en petite section, les enfants ont réalisé un travail sur la matière et la couleur, en regroupant des objets dans une boite blanche dans une recherche de cohérence.

Du côté de la moyenne section, les collections ont été présentées dans des tiroirs d'écoliers. Tout au long de l'année, les écoliers ont collecté des éléments lors de sorties ou d'événements pédagogiques et dans leur vie hors cadre scolaire. Ainsi, les tiroirs accueillent, par exemple, des feuilles d'arbres, des couronnes de roi, des graines, des photos de maman et de papa, des pommes de pin, des petits jouets, des tickets Libéo, etc. Et à chaque fois une photo de classe avec le visage de l'artiste entouré.

La classe de grande section a réalisé un travail très intéressant sur un seul élément. Chaque enfant a en effet dû désigner son objet préféré et réaliser ensuite une œuvre autour de ce seul objet. "Par exemple, lorsqu'un élève a dit adorer les plumes, nous avons réfléchi à la manière d'exposer des plumes", se souvient Maria Jalibert. "Je lui ai demandé où est-ce qu'on trouvait des plumes selon lui. Il a répondu qu'on en trouve dans les coussins. Le support était alors tout désigné, et l'enfant a collé des plumes sur un coussin, avec le souci de les faire "jaillir" visuellement du support". La démarche fut la même pour les autres objets, qui vont des voitures aux billes en passant par des pièces, des flacons de parfum ou encore des boutons.

Enfin, les CP ont travaillé autour des contes et des pouvoirs magiques. Chacun devait indiquer quel pouvoir il aimerait avoir, et a ensuite réalisé sa baguette magique. Certaines permettent de combattre ou de voler. D'autres possèdent des pouvoirs très inattendus, à chaque fois indiqués sur un petit mot collé à la baguette: "pour plonger dans les carambars", "pour se transformer en reine bien coiffée" et même... "pour faire disparaître les humains"! Mais vous pouvez visiter sans crainte l'exposition: le pouvoir de cette drôle de baguette a été désactivé pour des questions de sécurité!

L'exposition est à découvrir gratuitement jusqu'au 26 juin au centre socioculturel Jacques Cartier. Renseignement au 05.55.86.34.60.