Actualités

Novapôle: la pépinière se développe

  • Publié le 27/06/2013 à 13:37
  • Par Patrick MENEYROL


Bilan et perspectives ce matin sur le site de Novapôle à Saint Viance. Autour de Francis Obry, le président de l'association de gestion du site, Jean-Louis Nesti, président de la CCI, et Paul Allard, président du Syma 20, se sont félicités d'un bilan très positif de cette pépinière d'entreprises de l'agro-alimentaire. Une pépinière qui accueille depuis peu une nouvelle société innovante.

C'est pour rompre l'isolement du jeune créateur d'entreprise et lui apporter aide et soutien que les pépinières d'entreprises existent. C'est d'ailleurs ce qui avait poussé la CCI de la Corrèze à lancer ce projet de Novapôle il y a plusieurs années, avec la volonté d'une cohérence économique en adaptation avec le territoire, d'où cette spécialisation aux projets liés à l'agro-alimentaire, un secteur qui emploie plus de 6.000 salariés en Limousin, dont 50% en Corrèze. Résultat honorable puisque depuis 2007, ce sont 15 entreprises qui ont été créées et qui sont passés par la pépinière avant de continuer leur développement ailleurs, permettant ainsi la couverture entière de la Corrèze. Des entreprises saines car elles sont pérennes à 73% sur 3 ans, contre 66% au niveau national. Un résultat encore plus probant sur 5 ans avec un taux de survie des sociétés issues de la pépinière de 70% contre seulement 52 sur le plan national.

Pour un porteur de projet, intégrer une pépinière est un véritable atout puisque celle-ci va lui apporter un soutien non négligeable en terme de conseils et d'expertises, mais aussi en terme de réseau de partenaires et surtout peut-être en terme financier. Etre dans une telle structure permet en effet au créateur d'entreprise de bénéficier gratuitement de locaux et de services partagés. Il faut savoir par exemple que la simple location de locaux, surtout pour de la production, peut multiplier par 2 le coût de lancement d'une entreprise. On pourrait y rajouter le mobilier de bureau, les abonnements internet ou téléphoniques, autant de frais qui sont pris en charge, pour une durée de 23 mois renouvelables, par la pépinière. Une structure qui a reçu, officiellement, ce matin sa certification NF Service des mains de la représentante de l'Afnor (Association française de normalisation).

Cet atout, un nouveau créateur en profite depuis quelques temps. Cyrille Cabaret s'est implanté sur la zone de La Nau pour lancer Ecomeris, une société innovante qui travaille dans ce qu'on appelle la chimie verte. Son projet est de se spécialiser dans la conception et la commercialisation d'éco-matériaux, de films et de solutions d'emballage, à partir de polymères naturels et de minéraux. Des produits ayant donc un caractère comestible ou pouvant être en contact avec des denrées alimentaires et qui pourront ainsi être utilisés dans l'agroalimentaire, la nutrition, la santé, la pharmacie, la cosmétique ou le secteur vétérinaire.

"Nous ne sommes plus tout à fait dans le domaine de l'agroalimentaire mais plus dans celui de l'agro-industrie" pour Jean-Louis Nesti, mais pour le président de la CCI, "tout cela correspond à une logique dans laquelle on peut rajouter au terme agro, l'alimentaire, l'industrie et les ressources. Ainsi, la pépinière Novapôle, qui n'a pas atteint sa taille critique, devrait s'agrandir l'année prochaine avec la création de nouveaux bâtiments ateliers pour accueillir de nouveaux projets".