Actualités

Grand chantier au camping du lac du Causse

  • Publié le 27/06/2013 à 15:48
  • Par Olivier SOULIÉ


Afin de maintenir l'attractivité autour du lac du Causse, le syndicat mixte du Causse Corrézien a lancé un programme de travaux. Le camping va bénéficier d'une modernisation à hauteur de 1,5 millions d'euros.

"L'objectif des travaux qui ont débuté au camping du lac du Causse est d'obtenir à terme un classement 4 étoiles", a expliqué hier Patricia Bordas, présidente du Causse Corrézien, lors d'une conférence de presse. "Nous allons donc investir 1,5 millions d'euros, car nous devons mettre les moyens nécessaires pour obtenir ces 4 étoiles".

Une première phase est en cours. Elle concerne l'aménagement des emplacements avec une délimitation par des haies arbustives, la mise en place de bornes pour l'électricité et l'eau et la reprise de l'éclairage et de tous les réseaux.

A partir de la dernière semaine d'août, deuxième phase, qui sera la plus importante et qui durera 8 mois: la construction d'un nouveau bâtiment d'accueil, d'un sanitaire et la réfection de deux sanitaires existants.

Outre ces travaux d'ampleur sur le camping, on peut noter, pour les chalets voisins, une cure de rajeunissement de la piscine, la mise en place de clic-clac neufs et le renouvellement de la vaisselle.

Enfin, côté gîtes, un logement a été rendu accessible aux personnes à mobilité réduite, les terrasses ont été refaites à neuf, les clic-clac et la vaisselle ont, comme pour les chalets, été changés, et de nouveaux rideaux ont été posés. Enfin, la piscine a été modernisée avec la pose d'un liner.

"Nous espérons, avec ces travaux, donner un nouveau départ à l'activité touristique, primordiale pour notre développement économique et l'attractivité de notre territoire", a précisé Patricia Bordas.

Concernant ce que l'on nomme la "digue", qui est en fait un barrage de catégorie B, deux études ont permis de tirer la conclusion suivante: l'évacuateur de crues, que beaucoup appellent la "fleur", n'est pas efficace en cas de crue décamillénale (tous les 10.000 ans).

Prochainement, le comité syndical discutera de la suite à donner à ces conclusions, et votera dans le même temps un plan d'alertes crues qui définira les mesures à mettre en œuvre en cas de crues.