Actualités

Les idées d'aménagement essaiment dans le square Auboiroux

  • Publié le 12/07/2013 à 14:58
  • Par Jennifer BRESSAN


Le square Auboiroux est en pleine métamorphose. Les travaux engagés fin juin se poursuivront jusqu'en novembre. Ils comprennent le réaménagement du jardin avec un verger pédagogique, un fleurissement avec des plantes mellifères, de nouveaux jeux pour les enfants, un espace dédié aux chiens, mais également l'installation de 6 ruches dans un enclos fermé, inaugurées en septembre. 

Le square Auboiroux, entre les avenues Edouard Herriot et du général Leclerc, s'étend sur une superficie de 6.000 m2. Suite à des modifications (abattement d'arbres et arbustes et réduction de l'emprise du parc) induites par la mise aux normes de sécurité et d'accessibilité du parking souterrain Thiers (à lire ici et ici), le site, très apprécié des Brivistes et des touristes, devait être repensé.

Cela a été chose faite par le bureau d'études de la Ville qui a travaillé en collaboration avec les régies Espaces verts, éclairages public et la direction du développement durable-environnement. De ce travail transversal est sorti de terre un projet original, soucieux de la préservation de la biodiversité. Il a été présenté in situ cet après-midi à tous les acteurs impliqués.

Le square sera réorganisé en 5 espaces. Côté avenue général Leclerc, le projet prévoit l'installation de 6 ruches, dans un enclos fermé, qui seront inaugurées en septembre. Percées de fenêtres d'observation, ces ruches offriront leur intimité au regard du public en toute sécurité. "Une clôture de deux mètres de haut sera installée à cet effet", a indiqué Yves Laplanche, président de l'Abeille Corrézienne. "Les butineuses, contrairement aux gardiennes qui ne sortent pas, ne sont pas agressives. Lorsqu'elles s'envolent au-dessus de deux mètres, elles ne redescendent jamais à pic mais s'en vont butiner." Quant au miel récolté, 15 litres par ruche, il sera la propriété de la ville et sera redistribué selon un mode qui reste à déterminer.

Ces ruches feront figure d'antennes, en cœur de ville, au rucher école installé au parc des Perrières, créé sous l'impulsion de la Ville en 2012 et animé par l'Abeille Corrézienne (nous vous en avions parlé ici et ici). Leur installation s'inscrit aussi dans le programme "Abeille sentinelle de l'environnement" et la convention, établie entre la Ville et l'Union nationale de l'apiculture Française (UNAF), appuyée par l'abeille Corrézienne, prévoit, outre l'installation du rucher et son entretien, la participation à l'organisation d'événements pédagogique et festifs (type Apidays) ainsi qu'une charte encourageant la biodiversité, la sensibilisation du public et la protection de l'abeille.

Car le cœur de l'affaire est bien là. L'abeille est en danger. 30% des colonies d'abeilles disparaissent chaque année en France; or 80% des plantes ont absolument besoin d'elles pour être fécondées. Pour que les choses changent, ses protecteurs misent sur la sensibilisation auprès du grand public et des enfants.

Le square va également accueillir une collection de plantes mellifères, un verger pédagogique en forme de labyrinthe pour sensibiliser les visiteurs aux variétés anciennes, un espace clos de 150 m2 dédié aux chiens, et les jeux pour enfants seront remplacés. "C'est un excellent projet", ont salué le député-maire Philippe Nauche et Etienne Patier, adjoint en charge des espaces verts qui a ajouté: "Ce n'est pas un hasard si le potager est à côté. Cette proximité ne peut être que bénéfique pour l'un et l'autre. C'est un scénario qui satisfait vraiment tout le monde."

Parmi les grandes phases de l'opération dont le coût est estimé à 103.000 euros HT, à noter que les premières plantations auront lieu dans l'été, l'inauguration des ruches en septembre et la mise en place des arbres fruitiers à l'automne.