Actualités

Vos sorties de la semaine

  • Publié le 14/10/2013 à 06:45
  • Par Marie Christine MALSOUTE

LUNDI 14 OCTOBRE




  • Avant-première. 9 mois ferme à 20h à Brive au cinéma CGR. Une comédie réalisée par Albert Dupontel. Avec Sandrine Kiberlain et Albert Dupontel. Ariane Felder est enceinte! C'est d'autant plus surprenant que c'est une jeune juge aux moeurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c'est que d'après les tests de paternité, le père de l'enfant n'est autre que Bob, un criminel poursuivi pour une atroce agression. Ariane qui ne se souvient de rien.. Durée: 1h21. Tarif: 5,80 euros. Infos au 0892.688.588  et sur cgrcinemas.fr/brive.


************


MARDI 15 OCTOBRE




  • DanseWelcome to paradise à 20h30 à Brive au théâtre municipal. Avec cette pièce, Joëlle Bouvier et Régis Obadia ont marqué la danse contemporaine des années 80. En 50 minutes, pas une de plus, ils nous livrent un duo plein de maturité. Inspirés du cinéma néoréaliste italien, ils ont imaginé une chorégraphie filmique où l'amour se veut complexe mais terriblement beau. Pour cette première transmission aux danseurs du CCN Ballet de Lorraine, les chorégraphes et interprètes d'origine, les ont guidé sur les traces du paradis et d'ailleurs. Appréhender la pièce sans être dans l'imitation. Aujourd'hui, Welcome to Paradise existe de nouveau, et un autre public peut redécouvrir cette pièce si emblématique. Durée: 50 min. Tarifs: 18 euros, en réduit 8 et 4 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.




  • Musique. Emotional landscapes à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec Le SonArt, compagnie David Chevallier. Le trio qu’il a imaginé pour célébrer la pop-star islandaise Björk est bien loin, en apparence, de l’original. Un trio typiquement baroque dans sa sonorité: David Chevallier joue ici du théorbe, lointain cousin du luth, Marion Middenway de la basse de viole et sur le moelleux de ce coussin acoustique vient se poser la voix merveilleuse d’Anne Magouët. Quand certains s’imaginent quelle aurait été la musique de Bach s’il était né au 21e siècle, David nous propose un voyage à l’envers, à la découverte de ses paysages sonores bouleversants, donnant aux magnifiques mélodies de Björk un relief intemporel. Durée: 1 heure 30 environ. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com. Egalement mardi 5 mars à 14h30 et 20h30 et mercredi 6 mars à 19h.



************


MERCREDI 16 OCTOBRE





  • Projection. Don Quichotte à 20h15 à Brive au cinéma CGR. En direct du Royal opéra house, ce ballet en 3 actes mêle l'intrigue amoureuse de la jeune Kitri et du barbier Basile à l'odyssée du "chevalier à la triste figure". Un vieil hidalgo excentrique et obsédé par ses lectures de chevalerie, décide de partir à l'aventure afin de réaliser de grands exploits. Il part pour Barcelone avec son fidèle écuyer Sancho Panza et arrive au beau milieu de célébrations. Il rencontre Kitri, fille de l'aubergiste, et la prend pour une magnifique princesse, Dulcinée. Les épisodes célèbres s'enchaînent : rencontre avec les comédiens ambulants, bataille contre les moulins à vent et célèbre « pas de deux » de Don Quichotte et Kitri... Durée: 3 heures. Tarifs: 18 et 13 euros. Infos au 0892.688.588  et sur cgrcinemas.fr/brive.



************


JEUDI 17 OCTOBRE




  • Soirée Jam session Cotton club à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.





  • ThéâtrePour un oui ou pour un non à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec la compagnie RL. Nathalie Sarraute, auteure essentielle de notre temps, était lorsqu’elle a écrit cette comédie une vieille dame au mieux de sa forme. Une querelle entre deux hommes, pourtant très amis, s’envenime à plaisir, sous nos yeux. Ils se sont fâchés, et celui qui a fâché l’autre voudrait bien savoir pourquoi. Et nous aussi, la question du pourquoi nous travaille de plus en plus. L’amitié est un enjeu de taille pour eux comme pour nous. La force comique et dramatique de ce spectacle tient à la finesse des dialogues, et au talent de voltigeurs des interprètes. Ces acteurs font sous nos yeux de la dentelle, titillent la colère et l’humour, travaillent au corps la sincérité, le rythme vrai. Ce qui se passe n’est pas normal, et en a tellement l’apparence. Lorsqu’enfin, à force d’enquête haletante, on découvre le pourquoi, l’humour est encore plus savoureux, jusqu’au final. Les acteurs (Yedwart Ingey et Jacques Brücher ), dirigés par René Loyon, témoignent d’une aisance et d’un naturel de grands comédiens. Durée: 55 min. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com. Egalement le lendemain jeudi 29 novembre à 20h30.






  • ComédiePetites et moyennes entourloupes à 21h à Saint-Mexant à L'atelier des artistes. Une comédie de Jean-Jacques Devaux. Satire décapante sur les rapports employés patrons sur fond de familles recomposées, d'adultères et de coups fourrés. Trop dur d'être un patron, magouilleur, escroc et cynique (Jean-Jacques Devaux), si à la veille de Noël, on n'a même plus le droit de virer une comptable (Fanny Mermet). Et comme celle-ci a, en plus, l'audace de venir se plaindre, on se demande vraiment où va le monde de l'entreprise. Dans cette comédie, tous les coups sont permis et l’auteur ne s’en est pas privé. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement vendredi 18 et samedi 19 octobre.


************


VENDREDI 18 OCTOBRE




  • Conférence. Les figures de Diderot à 15h à Brive au cinéma Rex, bd Kœnig. Gilles Barroux, professeur agrégé de philosophie et directeur de programme au Collège international de philosophie, vous invite à une promenade au sein de l'univers d'une pensée qui reste magique. Diderot philosophe, écrivain, critique d'art, encyclopédiste ou encore médecin... Voici quelques unes des figures d'un homme qui assume et revendique absolument son éclectisme. Cette conférence s’inscrit dans le cadre des manifestations Arts et Sciences en Limousin (www.recreasciences.com), à l’occasion du tricentenaire de la naissance de Diderot. Durée: 2 heures. Entrée libre. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.




  • Avant-première. Malavita à 20h et 22h15 à Brive au cinéma CGR. Robert De Niro, Michelle Pfeiffer... Un casting de choix pour le réalisateur Luc Besson. Fred Blake, alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s'installe avec sa famille dans un petit village de Normandie. Malgré d'incontestables efforts d'intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus quand il s'agira de régler les petits soucis du quotidien... Durée: 1h51. Tarif: 5,80 euros. Infos au 0892.688.588 et sur cgrcinemas.fr/brive.




  • Opéra-bouffeCroquefer & Tulipatan à 20h30 à Brive au théâtre municipal. La compagnie de théâtre lyrique Les Brigands s'empare de deux œuvres hilarantes pour un spectacle jubilatoire. Opérettes, opéras bouffes, comédies musicales des Années folles: Les Brigands aiment ressusciter des pièces oubliées ou méconnues. On les retrouve ici dans leur élément: donnant à admirer deux perles d’Offenbach, nacrées d’anachronismes charmants, de plaisirs androgynes et de fantaisies digestives. Durée: environ 2 heures 10 avec entracte. Tarifs: 18 euros, en réduit 8 et 4 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.




  • ThéâtreLa fêlure à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Avec la compagnie Théâtre du Paradoxe. Mise en scène de Cédric Laroche. Un écrivain majeur des années 30, l'Américain Francis Scott Fitzgerald, auteur de Gatsby le magnifique et mentor d'Ernest Hemingway, relate sa vie dans un texte autobiographique où se mêlent ironie, humour noir, folie et mélancolie. Il parle de l'importance d'écrire pour lui et dit comment il a plongé d'une réussite fulgurante et insolente à la rupture... la fêlure, le jour où l'inspiration ne vint plus. "Il faudrait comprendre que les choses sont sans espoir et être pourtant décidé à les changer".Tarifs de 11 à 7 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange.free.fr.




  • Show laser 3D de 20h30 à 22h45 à Brive à la patinoire municipale. La saison de glace promet d'être très "show(de)" avec plusieurs animations grand public. Premier rendez-vous ce vendredi avec un show laser 3D. Les effets laser seront projetés dans l'espace et les patineurs seront enveloppés dans les faisceaux formant des formes en 3D, cônes, rosaces, ellipses, vagues... Spectacle garanti! Prix d'entrée habituel: 3,20 euros sans location de patins, 6,60 avec, 5,20 pour les scolaires avec location de patins, 1,50 pour les visiteurs en gradins. En décembre, la patinoire vous promet une tempête de neige...



  • Concert. L'âme des luthiers à 20h30 à Brive en l'église des Rosiers. Un concert JMF. Toute la richesse des grandes traditions de lutherie réunies dans cet ensemble étonnant. Épinette des Vosges, accordéon, nyckelharpa et guitare… Porteur du souffle vivifiant du pays vosgien, le groupe En passant par la montagne issu du collectif Bal'us'trad, raconte l’histoire de ces instruments tout droit sortis des ateliers de lutherie les plus inventifs d’Europe. Le concert mêle des œuvres traditionnelles et des compositions originales. Tarifs: de 15 à 3 euros. Infos au 05.55.87.40.04.



  • Session acoustique irlandaise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.



  • Concert. Clax à 20h30 à Solignac au château de La Borie. Avec Fred Pouget (clarinettes), Guillaume Schmidt (saxophone alto) et Gilles Chabenat (vielle à roue électro acoustique). Trois musiciens compositeurs s’emparent des musiques traditionnelles au sens large pour nous concocter une musique aux confins du jazz, des musiques improvisées, du rock et de la pop. Ce trio généreux revisite ici des thèmes en créant une musique originale, unique avec un instrumentarium à la fois acoustique et résolument moderne. Tarifs: 19 euros, 15 et 5 en réduit. Infos au 05.55.31.84.84 et sur fondationlaborie.com.



  • ComédiePetites et moyennes entourloupes à 21h à Saint-Mexant à L'atelier des artistes. Une comédie de Jean-Jacques Devaux. Satire décapante sur les rapports employés patrons sur fond de familles recomposées, d'adultères et de coups fourrés. Trop dur d'être un patron, magouilleur, escroc et cynique (Jean-Jacques Devaux), si à la veille de Noël, on n'a même plus le droit de virer une comptable (Fanny Mermet). Et comme celle-ci a, en plus, l'audace de venir se plaindre, on se demande vraiment où va le monde de l'entreprise. Dans cette comédie, tous les coups sont permis et l’auteur ne s’en est pas privé. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement samedi 19 octobre..


************

SAMEDI 19 OCTOBRE





  • Dédicace BD Julie Maroh à partir de 15h à Brive chez Bulles de papier, 2, rue Saint-Libéral. L'auteur viendra dédicacer son nouvel album Skandalon qui vient de paraître chez Glénat. Tazane y est une rock star, adulée par son public. Habité par sa passion de la musique qui le dévore de l’intérieur, Tazane aime provoquer, jouant l’insolance à outrance pour cacher un profond mal-être. Julie Maroh signe là un nouvel album intense et émouvant sur les ravages de la célébrité, après Le Bleu est une couleur chaude qui retrace la découverte de l’homosexualité et le premier amour d’une adolescente. Un récit intimiste tendre et émouvant qui vous rappelle certainement quelque chose: le titre a été librement adapté pour le cinéma par Abdellatif Kechiche avec La vie d'Adèle (Palme d'or au festival de Cannes 2013) qui vient de sortir en salle. Infos au 05.55.74.14.42 et sur bullesdepapier.com.



  • ComédiePetites et moyennes entourloupes à 21h à Saint-Mexant à L'atelier des artistes. Une comédie de Jean-Jacques Devaux. Satire décapante sur les rapports employés patrons sur fond de familles recomposées, d'adultères et de coups fourrés. Trop dur d'être un patron, magouilleur, escroc et cynique (Jean-Jacques Devaux), si à la veille de Noël, on n'a même plus le droit de virer une comptable (Fanny Mermet). Et comme celle-ci a, en plus, l'audace de venir se plaindre, on se demande vraiment où va le monde de l'entreprise. Dans cette comédie, tous les coups sont permis et l’auteur ne s’en est pas privé. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.



************


DIMANCHE 20 OCTOBRE




  • Marche bleue, visite guidée du Brive historique à 9h45. La ville de Brive, le CCAS et l'Office du tourisme proposent une visite guidée du centre ville historique. Sur inscriptions. Rdv à 9h45 devant l'office de tourisme place du 14 juillet. Départ à 10h. Verre de l'amitié offert à la fin de la visite. Inscriptions au 05.55.18.15.07.



  • Ballet. Spartacus à 17h à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct du Bolchoï de Moscou et en haute définition. Retransmission sous titrée en français. Ce péplum grandiose tout public retrace les exploits du légendaire esclave devenu gladiateur. Spartacus est l'une des oeuvres les plus connues de Khatchatourian et figure depuis les années 1960 parmi les ballets les plus importants du répertoire du Bolchoï. Avec une chorégraphie et des décors spectaculaires, c'est la production de Yuri Grigorovich qui demeure la plus acclamée par la critique. Durée: 3 heures 15. Tarif: 22 euros, 19 en réduit, 10 enfant de moins de 12 ans et 15 euros pour les groupes. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. Infos au 05.55.23.29.01 et sur cinemarex.org.


************


LES EXPOS A VOIR




  • Spirou à Brive à la médiathèque. Spirou fête cette année ses 75 ans... et presque autant d'albums sous la houppette. Icône immortelle de la bande dessinée franco-belge, le personnage de Spirou a été créé en 1938 par l'illustrateur français Rob-Vel et cédé quatre ans plus tard à l'éditeur et imprimeur belge Jean Dupuis, qui lui avait passé commande d'une mascotte destinée à accompagner la création d'un journal pour enfants. Propriété d'une maison d'édition, à l'instar des héros de comic books américains, et non d'un auteur, le célèbre petit groom à houppette a une paternité multiple (pas moins de 26 dessinateurs et scénaristes se sont succédé), souvent en phase avec les tendances esthétiques de l'histoire de la bande dessinée. Une aventure graphique qui se poursuit aujourd'hui avec Yoann & Vehlmann. Entrée libre. Ouvert du lundi au samedi inclus de 10h à 12h et de 14h à 18h. Plus d’infos au 05.55.18.17.57. Jusqu'au 16 novembre.




  • A fleur de plâtre à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Le musée Labenche vous propose de découvrir un ensemble jusqu’alors soigneusement conservé dans ses réserves: sa collection de moulages historiques. Les moulages ont souvent souffert de ne pas faire l’unanimité auprès des collectionneurs comme des scientifiques. S’ils sont parfois dépréciés, le 19e siècle leur assure succès et prospérité. C’est pourquoi le jeune musée de Brive, nouvellement fondé par la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, se dote dès la fin du 19e siècle d’une importante collection de moulages. Son principal fournisseur, la maison Martini, installée à Brive – boulevard du Salan, répond à ses commandes et alimente les salles du musée de moulages d’objets de périodes variées, depuis la Préhistoire jusqu’à l’époque contemporaine. Atypique et riche, l’ensemble de moulages présenté questionne le goût mais aussi la valeur patrimoniale attribués à ces reproductions dont la qualité est liée tant à leur dimension historique qu’à leur intérêt plastique. Entrée gratuite. Tous les jours sauf lundi de 10h à 18h et dimanche de 15h à 18h. Jusqu’au 20 octobre.





  • Traits résistants à Brive au centre Edmond Michelet. Une exposition qui retrace la Résistance dans la bande dessinée de 1944 à nos jours. Apparue au grand jour au moment de la Libération, la figure du résistant a rapidement pris place dans l’univers des héros de bande dessinée, l’épopée des combattants de l’ombre fournissant une matière abondante pour les récits illustrés du neuvième art. En présentant une trentaine de planches empruntées à différentes périodes, l’exposition montre comment la bande dessinée s’est emparée du thème de la Résistance, en contribuant à nourrir notre imaginaire collectif. S’attachant aux grands classiques du genre issus des périodiques comme Vaillant ou Coq Hardi, l’exposition aborde également la présence du thème dans la bande dessinée contemporaine et amène à interroger l’évolution de notre regard sur cette période. Une exposition réalisée par le Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon. Entrée libre et gratuite. Ouvert du lundi au vendredi de 11h à 18h et samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu'au 13 novembre.






  • Best of accordéons à Tulle au musée du cloître, place monseigneur Berteaud. Depuis 1987, la ville de Tulle a fait de l'accordéon un symbole fort de son identité et a constitué une collection unique riche aujourd'hui de 434 instruments conservés au sein du Pôle Accordéons, lieu de réserve. Cette exposition propose d'en voir un échantillonnage, en quelque sorte le best of. Savez-vous quel fut le premier instrument acquis? Quel est le plus émouvant? le plus beau? ou encore le dernier arrivé? Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30 (de 13h à 18h à partir du 1er novembre) et les 1er et 3e dimanche de chaque mois. Infos au 05.55.26.91.05. Jusqu'au 4 novembre.



  • Histoires de clocher au musée du cloître de Tulle, salle du rez-de-chaussée. L’Etat vient d’engager une importante campagne de travaux de restauration sur le clocher de la cathédrale de Tulle. L’occasion est donnée, pendant la durée du chantier, de mettre en lumière cette partie de l’édifice à travers les représentations figurées présentes au sein des collections du musée. Cette exposition invite à découvrir ces images peintes, dessinées ou gravées du clocher. Toutes révèlent la prédominance de cet élément architectural dans les représentations de la ville. Du clocher dessiné à celui décrit, poèmes ou légendes rappellent que c’est autour de cet élément architectural que se cristallise une partie de l’identité et de la mémoire collective des habitants forgées dès la fin du XIXe siècle. L’exposition permet à chacun de replacer le clocher dans son environnement, au coeur d’une place dont la topographie a considérablement évolué au cours des siècles. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’à fin 2014.





  • Gaston Vuillier, territoires revisités au musée du cloître de Tulle, premier étage. Gaston Vuillier est un artiste majeur du territoire de la Corrèze dont le musée du Cloître possède un ensemble de dessins illustrant les croyances et coutumes populaires du monde paysan. Né à Perpignan en 1845 et décédé à Gimel en 1915, cet artiste dessinateur, voyageur et ethnographe, a travaillé pour les grandes revues illustrées du 19e siècle, en particulier Le Tour du monde. A partir de 1892, il trouve son port d'attache en Limousin, à Gimel. Fasciné par la beauté des paysages de ce lieu, il lutta farouchement en faveur de la sauvegarde et de la protection du site des cascades. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’en fin 2013.




  • Jean Moulin, une vie d'engagements à Tulle au Musée des armes. Cette exposition présentée en partenariat avec l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre de la Corrèze, a été réalisée dans le cadre du programme commémoratif exceptionnel mis en place par le ministère de la Défense et des anciens combattants pour le 70e anniversaire de la Résistance, de la Libération de la France et de la victoire sur la barbarie nazie qui s’étendra de 2013 à 2015. Cette année marque en effet le 70e anniversaire de la création des maquis, de la tenue de la première réunion du Conseil national de la Résistance le 27 mai à Paris et de la disparition tragique de Jean Moulin qui en fut, par ailleurs, l’artisan. Cette exposition "Jean Moulin, une vie d'engagements" est une refonte complète de l’ancienne exposition "Jean Moulin, un héros moderne", réalisée en 1993. Entrée libre. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30, ouvert également le 1er dimanche du mois. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu'au 21 octobre 2013.





  • Huit clos à Tulle. Trois lieux pour cette exposition de boites à malice, tiroirs secrets et autres contenants.Vingt arrtistes exposent à la Cour des arts, rue des Portes Chanac, à la vitrine expérimentale Le Point G, place Mgr Berteaud et Corrèz'Art, rue Vidalin. Vingt artistes y exposent du 3 octobre au 30 novembre. La Cour des arts accueille pour la 3e fois l'association Itinéraires-art contemporain.
 L’idée de cette manifestation inter-associative est de fédérer autour d’un thème des artistes du Limousin et
 ceux du réseau d’Itinéraires, afin d’enrichir les échanges entre artistes, entre associations et régions. Entrée libre. Infos au 05.44.40.97.37 et sur lacourdesarts.org. Jusqu'au 30 novembre.



  • Bijoux des toits du monde, de la Chine au Caucase à Sarran au musée Jacques Chirac. Collection Ghysels. L’exposition raconte les espaces immenses de la Chine au Caucase. Près de deux cents bijoux d’une collection privée conduisent les visiteurs sur les sentiers de la route de la Soie, en passant par la Mongolie, le Tibet, le Bhoutan, le Népal, l’Inde du Nord, l’Afghanistan, le Pakistan et l’Asie centrale. Qu’ils soient en ambre, en turquoise, en corail, en or ou en argent, incrustés de pierreries ou enrichis de plumes, ces joyaux de qualité exceptionnelle révèlent des peuples, des civilisations et des cultures dont la mémoire disparaît. Ils nous parlent aussi de la passion, de la persévérance qui ont conduit des collectionneurs sur tous les continents à la recherche d’ornements dont les critères premiers étaient la beauté et la qualité. Séduits par la richesse de l’imaginaire et des traditions ancestrales de ces populations, ils n’ont eu de cesse de rassembler des parures-témoins de mondes en perdition. Un très beau voyage en perspective. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Tarifs: 4 à 2,50 euros. Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentjchirac.fr. Jusqu'au 5 janvier 2014.




  • Op art. Victor Vasarely à Sarran au musée Jacques Chirac. Les œuvres présentées sont issues d'un portfolio imprimé en trente exemplaires par les éditions Esselier en 1969. Il a été offert à Jacques Chirac, alors premier ministre, lors de l'inauguration de la fondation Vasarely à Aix-en-Provence. Les œuvres illustrent le Discours sur la Méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences du philosophe Descartes. Projection d'un documentaire sur Victor Vasarely et l'art optique à l'auditorium du musée. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Tarifs: 4 à 2,50 euros. Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentjchirac.fr. Jusqu'en décembre 2013.




  • Femmes et guerres au centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane. Une très belle exposition photo de Marissa Roth. "Il n’y a pas de sang ni d’armes dans ces images, juste le souvenir de ces vies passées dans un après-guerre sans fin comme toile de fond ", commente la photoreporter américaine. À l’aide de plus de 90 photographies noir et blanc, Marissa Roth aborde les effets immédiats et durables de la guerre sur les femmes. Le voyage de la photographe débute à Novi Sad en Yougoslavie en 1984 et se conclut à Oradour en 2013. Les photographies couvrent une dizaine de conflits mondiaux au long d’une période de travail de 28 années qui commence avec l’histoire personnelle de Marissa Roth en tant que fille de réfugiés de l’Holocauste. L’exposition inclut des panneaux qui fournissent des références historiques et reviennent sur le déroulement des guerres abordées par la photographe. Un ensemble de projections (témoignages, documentaires), d’ouvrages, d’archives se rapportant aux violences faites aux femmes lors des guerres complète le travail photographique. Infos sur oradour.org. Jusqu'au 30 avril 2014.





  • Ferme les yeux pour voir la préhistoireà la Chapelle-aux-Saints au musée de l'homme de Néandertal. Cette exposition originale propose aux visiteurs voyants et malvoyants une expérience sensorielle rare; toucher des objets répliques de la vie quotidienne des hommes de la préhistoire, il y a de 9000 à 5300 ans. Elle se visite donc un bandeau sur les yeux. Dans l'obscurité, par le toucher, le son et l'odeur, le public est amené à imaginer la vie quotidienne au travers des quatre saisons: la pêche du printemps, le travail des fourrures l’hiver... Et à se familiariser avec celle des personnes malvoyantes en vivant l'expérience. Marcher, traverser une rue, faire les courses, cuisiner, prendre le train sont des faits et gestes réalisés tous les jours par des personnes handicapées de la vue. Prendre conscience de leurs difficultés, c'est pouvoir les aider tout simplement en éliminant tout d'abord la gêne que l'on ressent souvent par ignorance à leur égard. Pour tous, une expérience enrichissante, un moment rare à partager pour une meilleure compréhension de la Préhistoire et de l'univers de la déficience visuelle. Ouvert de 10h à 12h et de 14h30 à 18h. Infos au 05.55.91.18.00 et sur neandertal-musee.org. Jusqu'au 15 septembre.