Actualités

48h chrono pour créer l'ouverture de saison des Treize arches

  • Publié le 18/09/2013 à 14:03
  • Par Jennifer BRESSAN
Ce soir, à 20h30 au théâtre, démarrent les répétitions ouvertes au public de 48h chrono qui fait l'ouverture de la saison des Treize arches. Seulement ce soir ? C'est effectivement le défi relevé  par le collectif Jakart/Mugiscué. Un projet hors norme et audacieux sur lequel Marion Verstraeten, comédienne du collectif, lève le voile.

48h Chrono, vendredi 20 à 20h30 dans la grande salle du théâtre. Infos et réservations: 05.55.24.62.22. Egalement samedi 21 à 20h30 au théâtre de la Grange. Infos et réservations: 05.55.86.97.99. Gratuit.

Les loges, plus habituées à accueillir des costumes, abritent en ce moment des lits! Les comédiens du collectif Jakart/Mugiscué qui ouvrent la nouvelle saison des Treize arches vendredi ont des chambres d'hôtel réservées bien sûr, mais ils prévoient de passer au moins la nuit de jeudi au théâtre "pour utiliser au mieux le temps", justifie Marion Verstraeten, comédienne dans le collectif.

Qu'est-ce qui les oblige à courir à ce point-là après le temps? C'est que, à deux jours de la représentation, tout reste encore à faire. Même le texte que les comédiens ont à mettre en espace d'ici vendredi leur est inconnu. Un problème? Un défi plutôt. Et c'est ce soir que les choses sérieuses commencent avec la découverte par les 6 comédiens de la pièce et le début du travail auquel les curieux peuvent assister, dès 20h30, au théâtre.



La comédienne rappelle la genèse de ce projet inédit et peu banal: "Parmi 11 pièces de théâtre d'auteurs contemporains non encore publiées, deux ont été choisies par un comité de lecture. Quant aux comédiens, ils ont 48h pour la mettre en espace lors d'une seule représentation." L'illustration parfaite de la formule de Gide selon laquelle "l'art né de contraintes et meurt de liberté".

Mais pourquoi se mettre tant de bâtons dans les roues? Pour le défi! Pour vivre l'effervescence de la création. "Je crois beaucoup dans l'énergie de l'urgence", confie la comédienne qui poursuit: "C'est l'occasion d'impliquer plus activement les lecteurs et surtout de mettre à l'honneur les auteurs contemporains. C'est une mission très importante pour nous, artistes, car les textes foisonnent mais il reste toujours plus facile d'annoncer des Molière ou des Shakespeare."

"Les textes choisis par le comité de lecture sont forts", avance Marion Verstraeten. "Mon préféré a fini presque dernier!", confie-t-elle. "C'était le jeu ! Le premier, joué vendredi au théâtre, est sur Hiroshima et traite du devoir de mémoire. Le deuxième aborde l'univers de l'entreprise. Il y est question de malaise social sous couvert d'une écriture très drôle."

Ce second texte sera joué le lendemain, samedi 21, au théâtre de la Grange et mis en espace par les comédiens amateurs du théâtre de L'Etoile grise menés par Yves Gay. "Une manière de faire vivre plus longtemps ce projet et de participer au développement de ponts entre les différents lieux culturels de la ville", termine la comédienne, enthousiaste et impatiente que le chrono soit enfin lancé.

48h chrono, vendredi 20 septembre au théâtre municipal à 20h30. Infos et réservations: 05.55.24.62.22. Samedi 21 au théâtre de la Grange à Rivet, à 20h30. Infos et réservations: 05.55.86.97.99. Entrée libre et gratuite.