Actualités

Vos sorties de la semaine

  • Publié le 28/10/2013 à 07:00
  • Par Marie Christine MALSOUTE

JEUDI 31 OCTOBRE




  • Fête de la citrouille à 10h et à 14h à Varetz aux Jardins de Colette. Dernier jour de folie aux Jardins. Un atelier décoration de citrouille où petits et grands pourront laisser parler leur créativité en donnant vie à leur cucurbitacée. Mais pas seulement! Petits monstres et sorcières pourront aussi se faire maquiller afin de parfaire leur déguisement. Un jeu de piste entraînera les plus courageux à l’aventure dans nos jardins pour trouver un trésor : farce ou friandise? Les animations s'enchaînent de 10h à 12h et de 14h à 18h. Avec goûter et défilé costumé avec les citrouilles allumées. A noter à 15h30, un spectacle Cendrillon mène le bal par la Compagnie Mine de Rien. Un conte mythique revisité par une comédienne-clown-musicienne et farfelue qui emmène petits monstres et sorcières dans son univers déjanté et burlesque ! Tarifs: de 5,50 à 1 euro. Infos au 05.55.86.75.35 et sur lesjardinsdecolette.com.



  • Soirée jazz féminin Bibi trio à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.




  • ComédieAvis d'expulsion à 21h à Saint-Mexant à L'atelier des artistes. Une comédie juridiquement incorrecte de Bruno Gallisa avec Delphine Pradeilles et Pascal Gentil. Patricia, huissier de justice déterminé, est prête à tout pour déloger Léo, un locataire indélicat et rusé qui lui, est prêt à tout pour rester. Mais quand 21h a sonné et que l'expulsion n'est légalement plus possible, ils vont devoir cohabiter jusqu'au lendemain matin 6h. La guerre des nerfs a commencé et tous les coups sont permis. Une histoire de délogement pas comme les autres. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement vendredi 1er et samedi 2 novembre ainsi que la semaine prochaine jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9 novembre.



  • Visites lectures de contes à partir de 16h au gouffre de Padirac. Il était une fois le gouffre de Padirac... A l'occasion de la sortie du livre animé pop'up Contes et légendes du gouffre de Padirac, le site propose des visites exceptionnelles durant lesquelles sont lus et mis en scène les 3 contes du livre. La visite se déroule par groupe de 50 personnes. Vous avez rendez-vous avec La Dame blanche au lac des Gours, Jean de l'Ourse au fond de l'orifice et Saint-Martin et le diable à la sortie. Réservation obligatoire par internet sur la billetterie en ligne. Tarifs: 9,80 euros adulte, 6,60 pour les 4 à 12 ans, gratuit pour les moins de 4 ans. Durée approximative de la visite: 2 heures. Infos sur gouffre-de-padirac.com.


************


VENDREDI 1er NOVEMBRE





  • Festival Ô les chœurs à 20h30 à Tulle salle de l'Auzelou. Avec l'association Elisabeth my dear. Une 17e édition toujours haute en couleurs et en notes qui propose deux soirs de concert. Au programme ce vendredi: Boulevard des airs (rock reggae, France), BRNS (pop rock indie, Belgique), Théo de Montgeri (techno deep house, France), Popof (Dj, France) et DJ Bodhi (house techno, France). A l'instar de leurs aînés de Tryo ou des Ogres de Barback, Boulevard des airs abordent dans leurs chansons les sujets qui les touchent, faits divers ou vécus, histoires d’amour, histoires de société, petits contes. Le groupe a été nommé aux dernières victoires de la musique dans la catégorie révélation scène. BRNS, quatuor de multi-instrumentistes talentueux, nous vient tout droit des recoins médiévaux et post-modernes de Bruxelles. Théo de Montgeri revient livrer sa techno minimale envoûtante. Sans oublier les DJ à leurs platines. Tarifs: 15 euros en prévente (sans commission à la librairie Bulles de papier à Brive) et en réduit, 17 euros sur place, pass 2 soirs à 27 euros. Infos au  06.73.39.33.07 et sur elizabethmydear.org.


[iframe //www.youtube.com/embed/Q3FFWbAh4Fg?rel=0 640 360]



  • Concert. Groupe MO à 2&h à Varetz à La Calèche. Le groupe MO présentera son nouvel album En cavale, leur 4e opus. MO est né en 2006 de la rencontre de deux musiciens chanteurs, Nicolas Karell et Yohan Sati. D’abord leaders de groupes de musique durant leurs adolescences, ils décident d’unir leur expériences et leur amitié. Deux personnalités, à la fois différentes et complémentaires, qui écrivent à leur manière une nouvelle page de la pop française, hors du circuit des majors et en toute indépendance, mais portées par le public. Deux musiciens qui font désormais parler d’eux en multipliant les premièresparties : Yannick Noah, Pascal Obispo, Florent Pagny, Matmatah, Les fatals Picards, Blankass, Michael Jones (ex Frederic Goldman Jones), Gérald de Palmas, Johnny Hallyday, Inna Modja... Séance de dédicace en fin de concert. Une concert gratuit. Entrée libre. Pour dîner, réservation conseillée au 05.55.85.03.26. Egalement le lendemain samedi 2 novembre.



  • ComédieAvis d'expulsion à 21h à Saint-Mexant à L'atelier des artistes. Une comédie juridiquement incorrecte de Bruno Gallisa avec Delphine Pradeilles et Pascal Gentil. Patricia, huissier de justice déterminé, est prête à tout pour déloger Léo, un locataire indélicat et rusé qui lui, est prêt à tout pour rester. Mais quand 21h a sonné et que l'expulsion n'est légalement plus possible, ils vont devoir cohabiter jusqu'au lendemain matin 6h. La guerre des nerfs a commencé et tous les coups sont permis. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement samedi 2 novembre ainsi que la semaine prochaine jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9 novembre.



************

SAMEDI 2 NOVEMBRE






  • Festival Ô les chœurs à 20h30 à Tulle salle de l'Auzelou. Avec l'association Elisabeth my dear. Une 17e édition toujours haute en couleurs et en notes qui propose deux soirs de concert. Au programme ce samedi: Deluxe (electro groove hip-hop funk), Dub invaders (electro dub), ePeak (ragga jungle drum and base, Corrèze). Deluxe offre un mélange explosif à l'énergie dévastatrice et contagieuse, totalement jubilatoire, librement inspiré des grands maitres du hip hop, du jazz et de la funk. Dub Invaders, c'est le nom collectif sous lequel se regroupent les membres de High Tone pour produire leurs projets bass culture et dubwise. Bien connu du public corrézien, ePeak est un producteur raggajungle et drum n bass, qui propose des remix et compos originales où le chant est omniprésent. Tarifs: 15 euros en prévente (sans commission à la librairie Bulles de papier à Brive) et en réduit, 17 euros sur place, pass 2 soirs vendredi et samedi à 27 euros. Infos au  06.73.39.33.07 et sur elizabethmydear.org.







  • Concert. Groupe MO à 2&h à Varetz à La Calèche. Le groupe MO présentera son nouvel album En cavale, leur 4e opus. MO est né en 2006 de la rencontre de deux musiciens chanteurs, Nicolas Karell et Yohan SatiD’abord leaders de groupes de musique durant leurs adolescences, ils décident d’unir leur expériences et leur amitié. Deux personnalités, à la fois différentes et complémentaires, qui écrivent à leur manière une nouvelle page de la pop française, hors du circuit des majors et en toute indépendance, mais portées par le public. Deux musiciens qui font désormais parler d’eux en multipliant les premièresparties : Yannick Noah, Pascal Obispo, Florent Pagny, Matmatah, Les fatals Picards, Blankass, Michael Jones (ex Frederic Goldman Jones), Gérald de Palmas, Johnny Hallyday, Inna Modja... Séance de dédicace en fin de concert. Une concert gratuit. Entrée libre. Pour dîner, réservation conseillée au 05.55.85.03.26.






  • ComédieAvis d'expulsion à 21h à Saint-Mexant à L'atelier des artistes. Une comédie juridiquement incorrecte de Bruno Gallisa avec Delphine Pradeilles et Pascal Gentil. Patricia, huissier de justice déterminé, est prête à tout pour déloger Léo, un locataire indélicat et rusé qui lui, est prêt à tout pour rester. Mais quand 21h a sonné et que l'expulsion n'est légalement plus possible, ils vont devoir cohabiter jusqu'au lendemain matin 6h. La guerre des nerfs a commencé et tous les coups sont permis. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Egalement la semaine prochaine jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9 novembre.



************


LES EXPOS A VOIR





  • Silex and the city à Brive au musée Labenche. A l’occasion de la 32e édition de la Foire du Livre de Brive, le musée Labenche accueille la famille Dotcom pour deux mois d’exposition. Blog, Spam, Web et Url y retrouveront leur sujet de prédilection: l’évolution. Autour d’une sélection de planches tirées des quatre tomes de la série Silex and the City créée par Jul, le musée réunit une partie de ses collections préhistoriques. Depuis l’homme de Neandertal jusqu’au Mésolithique en passant par le Paléolithique Supérieur, les pièces présentées ont pour ambition d’apporter un complément original aux dessins de Jul. Pour illustrer, la vie des hommes préhistoriques qui laisse souvent libre court à l’imagination, le musée a tiré de ses collections quelques indices qui permettront aux visiteurs de se faire une idée du quotidien avant notre ère. Ainsi à partir des thèmes de l’outillage, de la vie quotidienne ou de l’art, l’exposition propose de démêler le cours du temps et de l’histoire des hommes avant l’invention de l’écriture. Entrée libre. Ouvert tous les jours sauf mardi, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu'au 6 janvier.




  • Spirou à Brive à la médiathèque. Spirou fête cette année ses 75 ans... et presque autant d'albums sous la houppette. Icône immortelle de la bande dessinée franco-belge, le personnage de Spirou a été créé en 1938 par l'illustrateur français Rob-Vel et cédé quatre ans plus tard à l'éditeur et imprimeur belge Jean Dupuis, qui lui avait passé commande d'une mascotte destinée à accompagner la création d'un journal pour enfants. Propriété d'une maison d'édition, à l'instar des héros de comic books américains, et non d'un auteur, le célèbre petit groom à houppette a une paternité multiple (pas moins de 26 dessinateurs et scénaristes se sont succédé), souvent en phase avec les tendances esthétiques de l'histoire de la bande dessinée. Une aventure graphique qui se poursuit aujourd'hui avec Yoann & Vehlmann. Entrée libre. Ouvert du lundi au samedi inclus de 10h à 12h et de 14h à 18h. Plus d’infos au 05.55.18.17.57. Jusqu'au 16 novembre.






  • Traits résistants à Brive au centre Edmond Michelet. Une exposition qui retrace la Résistance dans la bande dessinée de 1944 à nos jours. Apparue au grand jour au moment de la Libération, la figure du résistant a rapidement pris place dans l’univers des héros de bande dessinée, l’épopée des combattants de l’ombre fournissant une matière abondante pour les récits illustrés du neuvième art. En présentant une trentaine de planches empruntées à différentes périodes, l’exposition montre comment la bande dessinée s’est emparée du thème de la Résistance, en contribuant à nourrir notre imaginaire collectif. S’attachant aux grands classiques du genre issus des périodiques comme Vaillant ou Coq Hardi, l’exposition aborde également la présence du thème dans la bande dessinée contemporaine et amène à interroger l’évolution de notre regard sur cette période. Une exposition réalisée par le Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon. Entrée libre et gratuite. Ouvert du lundi au vendredi de 11h à 18h et samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu'au 13 novembre.






  • Best of accordéons à Tulle au musée du cloître, place monseigneur Berteaud. Depuis 1987, la ville de Tulle a fait de l'accordéon un symbole fort de son identité et a constitué une collection unique riche aujourd'hui de 434 instruments conservés au sein du Pôle Accordéons, lieu de réserve. Cette exposition propose d'en voir un échantillonnage, en quelque sorte le best of. Savez-vous quel fut le premier instrument acquis? Quel est le plus émouvant? le plus beau? ou encore le dernier arrivé? Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30 (de 13h à 18h à partir du 1er novembre) et les 1er et 3e dimanche de chaque mois. Infos au 05.55.26.91.05. Jusqu'au 4 novembre.



  • Histoires de clocher au musée du cloître de Tulle, salle du rez-de-chaussée. L’Etat vient d’engager une importante campagne de travaux de restauration sur le clocher de la cathédrale de Tulle. L’occasion est donnée, pendant la durée du chantier, de mettre en lumière cette partie de l’édifice à travers les représentations figurées présentes au sein des collections du musée. Cette exposition invite à découvrir ces images peintes, dessinées ou gravées du clocher. Toutes révèlent la prédominance de cet élément architectural dans les représentations de la ville. Du clocher dessiné à celui décrit, poèmes ou légendes rappellent que c’est autour de cet élément architectural que se cristallise une partie de l’identité et de la mémoire collective des habitants forgées dès la fin du XIXe siècle. L’exposition permet à chacun de replacer le clocher dans son environnement, au coeur d’une place dont la topographie a considérablement évolué au cours des siècles. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’à fin 2014.





  • Gaston Vuillier, territoires revisités au musée du cloître de Tulle, premier étage. Gaston Vuillier est un artiste majeur du territoire de la Corrèze dont le musée du Cloître possède un ensemble de dessins illustrant les croyances et coutumes populaires du monde paysan. Né à Perpignan en 1845 et décédé à Gimel en 1915, cet artiste dessinateur, voyageur et ethnographe, a travaillé pour les grandes revues illustrées du 19e siècle, en particulier Le Tour du monde. A partir de 1892, il trouve son port d'attache en Limousin, à Gimel. Fasciné par la beauté des paysages de ce lieu, il lutta farouchement en faveur de la sauvegarde et de la protection du site des cascades. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’en fin 2013.






  • Huit clos à Tulle. Trois lieux pour cette exposition de boites à malice, tiroirs secrets et autres contenants.Vingt arrtistes exposent à la Cour des arts, rue des Portes Chanac, à la vitrine expérimentale Le Point G, place Mgr Berteaud et Corrèz'Art, rue Vidalin. Vingt artistes y exposent du 3 octobre au 30 novembre. La Cour des arts accueille pour la 3e fois l'association Itinéraires-art contemporain.
 L’idée de cette manifestation inter-associative est de fédérer autour d’un thème des artistes du Limousin et
 ceux du réseau d’Itinéraires, afin d’enrichir les échanges entre artistes, entre associations et régions. Entrée libre. Infos au 05.44.40.97.37 et sur lacourdesarts.org. Jusqu'au 30 novembre.



  • Bijoux des toits du monde, de la Chine au Caucase à Sarran au musée Jacques Chirac. Collection Ghysels. L’exposition raconte les espaces immenses de la Chine au Caucase. Près de deux cents bijoux d’une collection privée conduisent les visiteurs sur les sentiers de la route de la Soie, en passant par la Mongolie, le Tibet, le Bhoutan, le Népal, l’Inde du Nord, l’Afghanistan, le Pakistan et l’Asie centrale. Qu’ils soient en ambre, en turquoise, en corail, en or ou en argent, incrustés de pierreries ou enrichis de plumes, ces joyaux de qualité exceptionnelle révèlent des peuples, des civilisations et des cultures dont la mémoire disparaît. Ils nous parlent aussi de la passion, de la persévérance qui ont conduit des collectionneurs sur tous les continents à la recherche d’ornements dont les critères premiers étaient la beauté et la qualité. Séduits par la richesse de l’imaginaire et des traditions ancestrales de ces populations, ils n’ont eu de cesse de rassembler des parures-témoins de mondes en perdition. Un très beau voyage en perspective. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Tarifs: 4 à 2,50 euros. Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentjchirac.fr. Jusqu'au 5 janvier 2014.




  • Op art. Victor Vasarely à Sarran au musée Jacques Chirac. Les œuvres présentées sont issues d'un portfolio imprimé en trente exemplaires par les éditions Esselier en 1969. Il a été offert à Jacques Chirac, alors premier ministre, lors de l'inauguration de la fondation Vasarely à Aix-en-Provence. Les œuvres illustrent le Discours sur la Méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences du philosophe Descartes. Projection d'un documentaire sur Victor Vasarely et l'art optique à l'auditorium du musée. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Tarifs: 4 à 2,50 euros. Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentjchirac.fr. Jusqu'en décembre 2013.




  • Femmes et guerres au centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane. Une très belle exposition photo de Marissa Roth. "Il n’y a pas de sang ni d’armes dans ces images, juste le souvenir de ces vies passées dans un après-guerre sans fin comme toile de fond ", commente la photoreporter américaine. À l’aide de plus de 90 photographies noir et blanc, Marissa Roth aborde les effets immédiats et durables de la guerre sur les femmes. Le voyage de la photographe débute à Novi Sad en Yougoslavie en 1984 et se conclut à Oradour en 2013. Les photographies couvrent une dizaine de conflits mondiaux au long d’une période de travail de 28 années qui commence avec l’histoire personnelle de Marissa Roth en tant que fille de réfugiés de l’Holocauste. L’exposition inclut des panneaux qui fournissent des références historiques et reviennent sur le déroulement des guerres abordées par la photographe. Un ensemble de projections (témoignages, documentaires), d’ouvrages, d’archives se rapportant aux violences faites aux femmes lors des guerres complète le travail photographique. Infos sur oradour.org. Jusqu'au 30 avril 2014.