Actualités

Aire d’accueil des gens du voyage : une affaire bien engagée

  • Publié le 16/07/2009 à 13:52
  • Par Jean René LAVERGNE
future-aire-daccueil1L'accueil des gens du voyage est en passe d'être réglé. Dans les deux années à venir, les terrains familiaux destinés aux gens du voyage sédentarisés seront réalisés. Le problème des grands rassemblements sera aussi solutionné. Enfin l'aire d'accueil destinée aux gens du voyage semi-sédentaires accueillera les premières caravanes au début de l'année prochaine. Visite de  chantier.La volonté de la municipalité est clairement affichée: résoudre une fois pour toute l'accueil des gens du voyage sédentaires, semi-sédentaires et des grands rassemblements de type mission évangélique. Manifestement, l'épineux dossier est en train d'être résolu progressivement. Ce matin, Patricia Bordas, premier adjoint chargée du dossier et Michel Da Cunha, adjoint au maire du quartier Brive-Ouest, ont présenté cette aire d'accueil d'une superficie de près de 6000m2. Des travaux qui s'élèvent à 1 million 300.000 euros.

future-aire-daccueil3Pour l'instant, difficile de deviner l'esquisse des 17 emplacements prévus qui pourront héberger 34 caravanes. La phase de terrassement n'est pas encore terminée. En revanche sur ce site de Cana, les gens du voyage qui pourront faire une halte de six mois au maximum, auront une vue imprenable sur Brive. Cet aire d'accueil dont chaque emplacement sera équipé de bloc sanitaire, point d'eau, prises électriques et buanderie, va changer radicalement la vie des futurs locataires des lieux. Les gens du voyage ne seront plus ''parqués'' entre une voie de chemin de fer et une bretelle d'autoroute.

''Comme le prévoit le schéma départemental, les gens du voyage ont le droit d'avoir un endroit pour se poser, ce qui n'avait jamais été fait auparavant. Nous avons cette volonté politique de mener à bien ce projet et les autres'', tient à préciser Patricia Bordas.

future-aire-daccueil2A leur arrivée, les utilisateurs devront s"acquitter d'une caution et un état des lieux sera réalisé par le gardien avant le départ. Au terme de cette expertise, s'il n'y a pas eu de dégradation, la caution sera reversée. Le paiement de l'eau et de l'électricité sera automatisé. ''Notre volonté est d'apporter une solution humaine à ces personnes qui auront ici des conditions de vie digne avec des écoles à proximité'', a précisé Michel Da Cunha.

L'aire d'accueil sera opérationnelle dans les premières semaines de janvier en 2010, les terrains familiaux sont sur la bonne voie. Pour les grands rassemblements, la municipalité a en ligne de mire un terrain qui sera à moins de 10 kilomètres du centre ville. Le dossier des gens du voyage s'achemine vers une issue. ''Dans les deux ans, nous aurons atteint notre objectif et nous pourrons fermer le camp de bouquet", dit avec satisfaction Patricia Bordas.