Actualités

"On ne peut pas former de bons nageurs sans un bon bassin"

  • Publié le 06/12/2013 à 13:35
  • Par Jennifer BRESSAN


A la faveur d'une rencontre entre les présidents de fédération Francis Luyce, pour la natation, Philippe Lescure, pour le triathlon, en amont de la pose de la première pierre du centre aquatique (à lire ici), André Pamboutzoglou, adjoint en charge des sports à la Ville de Brive, a assuré que les objectifs nationaux, insufflés par les fédérations, étaient mis en œuvre à l'échelle locale.

"Vos objectifs, nous les mettons en œuvre", a indiqué André Pamboutzoglou, maire adjoint en charge des sports à l'attention des présidents de fédération de natation et de triathlon Francis Luyce et Philippe Lescure, réunis lundi à Brive à l'occasion de la pose de la première pierre du centre aquatique.

Avec des activités allant du baby club (2 à 5 ans) au perfectionnement en passant par l'éveil à la natation (5 à 6 ans) et l'initiation, le stade nautique de Brive s'ouvre à tous les âges, toutes les pratiques et tous les publics. Et, tandis qu'à l'échelle nationale un virage est pris vers le loisir et le sport santé avec la volonté de s'ouvrir aux publics souffrant de diverses pathologies, la piscine municipale propose déjà des cours d'aquafitness, d'aquagym, aquapalming mais encore aquaphobie (à lire ici), aquarondi et l'aquaparenthèse (à lire ici).

"On ne peut pas former de bons nageurs sans un bon bassin", a terminé l'élu. Une remarque reprise et partagée par le président de la fédération de natation qui s'est réjoui de la construction de "ce centre aquatique de très grande qualité". Et de poursuivre sur la bonne santé quantitative et qualitative de la natation française qui compte ajourd'hui 300.000 licenciés40.000 pour le triathlon, une jeune fédération dont le nombre de licenciés augmente de 10% chaque année. Et les deux présidents de conclure sur la coopération et la mutualisation des deux fédérations à l'ordre du jour et les perspectives de développement et de performance de leur disciplines respectives en vue des Jeux Olympiques de Rio en 2016.