Actualités

Brive constitue sa future base de défense

  • Publié le 12/02/2009 à 14:13
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Le général Bruno Clément-BolléLe général de corps d'armée Bruno Clément-Bollée, commandant la région terre Sud-Ouest, est venu rencontrer à Brive tous les acteurs impliqués dans la construction de la future base de défense qui sera effective en 2012.

Coordonnée de Brive, cette base regrouperait le 126e régiment d'infanterie briviste qui intègrera dès cet été le camp de la Courtine, auquel seraient rattachées des unités de Saint-Astier, de Limoges et peut-être de Tulle et de Guéret. En tout quelque 1500 personnes. L'expérimentation est entamée.

Le souci d'économie prime dans ce dossier de modernisation de l'armée qui va réorganiser les forces françaises en bases de défense inter-armées, référentiel unique. On devrait en compter entre 85 à 90 bases réparties sur le territoire métropole et outremer.

"A ne pas évoluer, on allait dans le mur", commente le général Clément-Bollée, commandant la région terre Sud-Ouest et officier général de la zone de défense. "C'était un exercice indispensable. Depuis la chute du mur de Berlin, la carte militaire, toujours inspirée d'une grande menace à l'Est, était en décalage avec la situation stratégique du moment."

Cadrée par les constats du livre blanc et de la révision générale des politiques publiques, la réflexion a donc d'ores et déjà était entamée à Brive entre les différents acteurs de la défense. D'autant que ce qui se asse dans la région servira d'expérimentation pour la réforme en cours. Pour l'heure, de nombreuses questions restent à régler, et en premier chef, justement de quelles entités sera constituée cette base de défense.

Ce qui semble sûr, c'est que cette base de défense sera composée dans sa plus grosse partie par l'actuel 126e régiment d'infanterie briviste qui compte actuellement 1100 personnes. Ce qui fait avancer au général que "le commandement de cette base de défense sera probablement le commandant du 126e RI qui aura à coordonner le travail de toutes les entités, dont le 126, certes l'entité la plus grosse, ne sera qu'une entité au même titre que les autres." Autre assurance : dès cet été, la direction du camp de La Courtine sera rattachée à Brive.

KépiLa base de défense devraient également intégrer le détachement de matériel de Saint-Astier et des entités de Limoges. Quant au rattachement de Tulle et de Guéret, rien n'est pour l'heure arrêté. Dans la réorganisation globale, Guéret pourrait en effet aussi bien relever de Bourges et Tulle de Clermont-Ferrand.

Malgré les incertitudes de rattachement, cette base de défense de Brive devrait compter environ 1500 personnes. "La plus petite base de défense que l'on qualifie de "type 1", dans une échelle de 1 à 4", précise le général.

Cette modernisation étant inspirée par un souci d'économie, "nous allons plutôt abandonner des infrastructures qu'en créer de nouvelles." Logique! C'est aussi dans ce cadre qu'interviendront, autre nouveauté de cette réforme, les "comités de sites", réunissant différents intervenants et pilotés par les préfets. Ils auront comme mission la gestion des infrastructures abandonnées et leurs réaffectations, ainsi d'ailleurs que la reconversion des personnels.

A cette base de défense, correspondra aussi un Groupement de soutien de la base de défense, GSBDD en jargon militaire. Cette nouvelle structure permettra de mutualiser les moyens, secrétariat, habillement, logistique, administratif... pour toutes les entités composant la base de défense. Là aussi, souci de rentabilité et d'économie de moyens.

Toujours dans cette logique de coordination, Brive qui avait jusqu'ici un bureau d'information de la marine, devrait se doter d'un centre de recrutement inter-armées commun aux trois armes.

"La base de défense de Brive restera projetable", a affirmé le général Clément-Bollée. Entendez par là que le 126e régiment d'infanterie continuera à assurer des opérations extérieures comme en Afrique ou en Afghanistan. "Avec cette réorganisation, nous allons remplir les mêmes missions en étant aussi efficaces."