Actualités

MF Tatien expose ses "résistances" à Saint-Libéral

  • Publié le 07/03/2014 à 11:04
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Rétrospective. MF Tatien expose à Saint-Libéral jusqu'au 23 mars

C'est le grand retour de Marie-Françoise Tatien. L'artiste installée à Meyssac, n'a jamais cessé de peindre - "c'est un besoin" -, mais elle avait pris ses distances avec le public. Elle expose à nouveau jusqu'au 23 mars, dans la chapelle Saint-Libéral. Une rétrospective de ses toiles, depuis les années 80, qui balaie tous ses possibles. "Je peins comme d'autres font de la poésie, une façon de ne pas mourir, de résister." Elle s'invente en permanence. Le vernissage a lieu ce soir à 18h en présence de l'artiste.



MF TatienDans sa peinture, il n'y a pas un style, un thème, une technique plutôt qu'une autre. Tout se mêle au gré de ses impulsions: personnages, animaux, paysages, époques, revendications, histoires avec ou sans majuscule. "Je ne peux pas diriger mon regard uniquement vers une seule direction", explique-t-elle. "Je ne peux pas refuser les mélanges, les incorporations, les juxtapositions, les essais, les découvertes, les expériences, les tentatives, qu'elles soient réussies ou pas." Une nécessité qui fait d'elle une artiste multiple et éclectique. En témoigne cette rétrospective qui embrasse les 30 dernières années.

exposition MF TatienTout foisonne en elle. Au tréfonds, il y a l'absence d'origine liée à sa propre histoire. Un manque qui nourrit sa quête éperdue, cette lutte contre l'abandon. "Peindre pour moi est un besoin, une façon de ne pas mourir." De "desmourir", comme le dit l'artiste Miquel Bracelo: "C'est presque une maladie. Une façon d'établir des rapports avec le monde comme les éclairs et les virus." MF Tatien se reconnait parfaitement dans cette approche. "Je peins par impulsion. Beaucoup de choses m'impactent, se mélangent en moi et tout d'un coup quelque chose en jaillit." Comme un magma jaillissant de sa ligne de faille. Ensuite seulement vient le travail du peintre qui marie les genres. "J'ai du mal à trouver ma place, à me reconnaitre dans ce monde, alors pourquoi devrais-je me restreindre à un style. Je ne peux pas m'enfermer dans une technique, une conviction."

exposition MF TatienA sillonner l'exposition, ses toiles peuvent sembler surgir d'univers différents. Pas temps que ça. A bien regarder tableaux festifs, ses paysages solitaires, ses visages hallucinés ou ses nounours inoffensifs, on est saisi par une dualité toujours présente en toile de fond: derrière l'apparente distraction se niche un tourbillon de sombres vicissitudes. S'en dégage une étrangeté inquiétante. "Je ne fais pas de la décoration. Je me considère comme une artiste engagée." Ses tableaux fourmillent d'allusions à décrypter. L'ours brun s'y apparente au relent de fascisme, notre Louis XIV côtoie un royal éléphant dans une évocation des révolutions. L'artiste interpelle, témoigne de notre passé comme de notre présent dans une exposition qui se veut "entre mémoire et liberté".

Un aperçu sur son site mftatien.com.