Actualités

Respectez les cyclistes

  • Publié le 10/03/2014 à 09:14
  • Par Marie Christine MALSOUTE

Les membres du BVC se sont mobilisés pour présenter leur nouvelle charte "Partagez la rue"


Du 10 au 16 mars, c'est la semaine nationale "Respectez les cyclistes". L'association Brive ville cyclable en a profité pour présenter en amont samedi dernier sa nouvelle charte "Partageons la rue". L'occasion de faire le point sur la place du vélo à Brive. Vous pouvez la consulter et la télécharger sur le site www.brivevillecyclable.org.



Une circulation à vélo jugée "plus apaisée" en centre-villeA la veille de cette semaine de sensibilisation et à quelques jours des élections municipales, les adeptes du BVC ont saisi l'opportunité d'interpeller les candidats comme le grand public. Les bénévoles s'étaient donc installés pour la matinée sur le parvis de la collégiale avec tente, tracts et bien sûr vélos. "Nous avions présenté la première charte en 2008", rappelle le président Xavier Hochart. "Six ans après, nous faisons un bilan de ces 15 propositions." Pour le militant du partage de la rue, "il y a eu une vraie reconnaissance de cette problématique qui figure désormais dans les documents d'urbanisme, mais il faut poursuivre la concertation, continuer à mettre les principes en application et étendre le réseau cyclable."

Dans les plus: "la mise en place d’une circulation apaisée en centre ville avec des zones de rencontre, les doubles sens cyclables, des parkings à vélos adaptés. C'est très positif. Mais au-delà de la première ceinture, la circulation à vélo reste difficile et discontinue."

L'association liste ses nouvelles propositions sous un mot d'ordre significatif: VELOS comme Valoriser, Etendre, Libérer, Optimiser et Sensibiliser. Quitte à toucher aussi le point santé en incitant par grand calicot à se "bouger" pour lutter contre la sédentarité et le surpoids avec ne serait-ce que 2 déplacements actifs (vélo ou marche) quotidiens de 15 minutes. Un moyen à la portée de tout un chacun "d'améliorer la qualité de vie et d'en prolonger la durée".