Actualités

Les enfants à l'école écolo de tante Hilda

  • Publié le 02/04/2014 à 15:04
  • Par Patrick MENEYROL
Tante Hilda au Rex

Lors d'un ciné-goûter, le Rex participait cet après-midi aux différentes actions menées dans le cadre de la semaine du développement durable. Au programme, pour les plus jeunes, "Tante Hilda", un film d'animation franco-luxembourgeois. L'un des réalisateurs était présent. L'occasion pour Jacques-Rémy Girerd de voir si les enfants avaient bien compris sa fable environnementale.

Tante Hilda au Rex Tante Hilda, c'est la petite rouquine écolo. Vélo, légumes bio, consommation intelligente, amour de la nature, le portrait-robot de la préservation de l'environnement. Le problème, c'est sa sœur, Dolorès, qui elle est à l'opposé de tout cela. PDG d'une multinationale de l'agroalimentaire, son seul but est de faire un maximum de profit, et vite! Pour se faire, Dolorès a lancé sur le marché l'attilem, une plante modifiée génétiquement, sorte d'artichaut géant avec des tentacules. Tante Hilda au Rex Elle y voit le "pétrole de demain". Oui, mais à jouer avec le feu, on se brûle. L'attilem pousse trop, devient incontrôlable, envahi le monde et c'est la catastrophe. Un seul moyen pour Dolorès d'arrêter le monstre: vendre davantage de pesticides. Le profit. Toujours.

Heureusement tante Hilda ne voit pas les choses de la même manière. En bonne écologiste, elle va se battre, mais avec des moyens naturels. Une serre, immense et féérique, véritable arche de Noé où plantes et fleurs seront protégées des méfaits dévastateurs de Dolorès.

 

Tante Hilda au Rex

Lutte entre les bons et les méchants, entre le bien et le mal, entre le bien individuel et le bien collectif, le tout servi par un trait de crayon et des couleurs très réussis. Tante Hilda au Rex Le film, sélectionné au prochain festival de Berlin, a le mérite d'être drôle et de délivrer en même temps un message important. Les personnages sont truculents et les dialogues portés par des comédiens de talent comme Sabine Azéma, Josiane Balasko ou François Morel.

Tante Hilda au Rex Les enfants des centres de loisir, présents au Rex, auront-ils compris tout cela? Difficile à dire car les questions posées au réalisateurs à l'issue de la projection, après des applaudissements nourris, portaient davantage sur la forme, la technique de réalisation d'un film d'animation, que sur le fond. Des explications fournies de bon gré par Jacques-Rémy Girerd qui, à l'aide d'exemples concrets, a pu montrer chaque étape de ce travail qui aura duré 7 ans.

Tante Hilda au Rex


Tante Hilda au Rex