Actualités

Les arbres de la Guierle pris d'assaut par des compétiteurs !

  • Publié le 03/05/2014 à 09:53
  • Par Olivier SOULIÉ


Une étonnante compétition se déroule toute la journée et demain dans le parc de la Guierle : une rencontre régionale "d'arboricoolture" ! Ce concours s'articule autour de 5 épreuves disputées par des professionnels arboristes-grimpeurs. Spectaculaire !

Le parc de la Guierle accueille aujourd'hui et demain une rencontre régionale "d'arboricoolture", sous l'égide de la Société française d’arboriculture.

Ce matin, les 31 concurrents, des arboristes-grimpeurs professionnels venus d'une large région Sud-Ouest et même d'ailleurs en France (les concurrents hors région ne peuvent évidemment pas être qualifiés pour les France lors de cette compétition Sud Ouest), ont débuté les épreuves avec enthousiasme, malgré un ciel menaçant. « Le vent n'est pas vraiment gênant mais la pluie poserait problème », précise-t-on du côté de l'organisation.

Au programme de la journée, 5 épreuves : lancer de sacs, secourisme, footlock, grimper rapide et déplacement. On vous explique tout :

  • Le lancer de sacs, épreuve chronométrée, permet de tester l'habileté des concurrents à placer des cordes d'accès à un arbre à une hauteur comprise entre 10 et 20 mètres.

  • Le sauvetage, épreuve chronométrée également, vise à juger des capacités d'un professionnel à ramener un grimpeur blessé au sol.

  • Le footlock consiste à grimper à la corde, à 15 mètres de haut pour les hommes et 12 mètres pour les féminines, avec une technique bien précise. C'est logiquement le plus rapide qui gagne.

  • Le grimper rapide teste les capacités des compétiteurs à grimper un parcours déterminé qui les mènera à 18 mètres au dessus du sol.

  • Enfin, le déplacement est une épreuve jugeant de la dextérité des arboristes, qui doivent se déplacer dans la couronne d'un arbre en utilisant une corde et un harnais.


Ces épreuves qualificatives permettront non seulement de sélectionner les 9 meilleurs qui auront accès au championnat de France le week-end du 14 juin à La Rochelle, mais aussi les 5 concurrents pour la finale régionale (+ 1 hors région) qui se déroulera demain dimanche à partir de 9h.

Cette finale s'appelle le master ou le Myster arbre, les compétiteurs ne sachant pas jusqu'au dernier moment quel arbre accueillera l'épreuve finale.

Les 5 finalistes seront jugés et évalués sur leurs connaissances, leurs techniques, la sécurité et leur habilité à mettre en oeuvre l'équipement, l'ascension, le déplacement.

Une sorte de condensé des 5 épreuves de la veille en une seule. Le favori, Olivier Arnaud, vient de Bordeaux. Il a fini 3e du championnat de France l'an passé.

Au signal du juge en chef de l'épreuve, le concurrent pénètrera dans la zone du master. Il doit ensuite faire une pré-inspection de l'arbre, installer le matériel nécessaire pour accéder au houppier et grimper.

Il y a 3 ou 4 stations de travail dans l'arbre. A chaque station, le concurrent doit faire retentir une cloche avant de continuer son parcours.

L'épreuve est chronométrée pour juger de la qualité globale de la prestation, mais le master n'est pas une épreuve de vitesse.

Au delà de cet enjeu, l'événement vise à sensibiliser autour de l'arbre grâce à des stands de professionnels et d'institutions (comme l'Office national des forêts et le CAUE de la Corrèze), et, pourquoi pas, à susciter des vocations chez les jeunes spectateurs !

N'hésitez pas à aller encourager les arboristes-grimpeurs demain, dans le parc de la Guierle. L'accès est évidemment libre.