Actualités

Danse en Mai, c'est bientôt la 5e !

  • Publié le 09/05/2014 à 09:39
  • Par Jennifer BRESSAN

Le Sacre du printemps


Lundi s'ouvre la 5e édition de Danse en Mai. Deux semaines durant lesquelles les rendez-vous se suivent et ne se ressemblent pas. Une fois encore la diversité est le fil Ariane de ce festival qui, depuis le début, met l'accent sur la rencontre entre les publics et les pratiques des professionnels et amateurs. Du 12 au 29 mai. Toutes les infos sur le site des Treize arches.


Avec le festival Danse en Mai, du 12 au 29 mai, c'est toute une ville qui va danser. Et pas seulement le 17 mai où l'événement "Une ville qui danse", va faire descendre la danse dans la rue (on vous en a déjà parlé ici et ici). Car ce sont deux semaines riches d'une pléiade de rendez-vous variés qui attendent le public.

WagapUne fois encore, Danse en Mai fait le grand écart entre les genres. Il réunit dans une même programmation œuvre du répertoire, danse urbaine, talents locaux et propositions insolites portées à même la rue. Aussi, la 5e édition s'ouvrira-t-elle le lundi 12 mai avec la restitution d'un atelier de danse urbaine mené tout au long de la saison avec des volontaires du cru dirigés par Julie Dossavi, artiste associée. Elle sera conclue en beauté les 28 et 29 avec une reconstitution à partir d'archives du Sacre du printemps, selon et d'après Vaslav Nijinski sur une chorégraphie de Dominique Brun.

Dominique Brun - Sacre # 197. Photo: Martin Argyroglo"C'est une création importante de l'année, intéressante et unique qui offre une connaissance de l'histoire de la danse", précise Colette Froidefont, responsable de la programmation spectacle vivant. "Rien à voir avec l'interprétation que Jean-Claude Gallotta avait fait du Sacre et qui était à l'affiche de Danse en Mai l'an dernier (nous vous en avions parlé ici). "Cette création est faite pour rendre compte de l'œuvre de 1913. Une œuvre qui a complètement révolutionné l'histoire de la danse contemporaine avec cette danse terrienne en totale rupture avec ce qui existait." Elle poursuit: "C'est une belle coïncidence, le spectacle est programmé le 29 mai", comme il y a 101 ans, lorsque la pièce était jouée pour la première fois devant une assistance tellement choquée qu'elle s'est mise à se bagarrer, obligeant Nijinski a tapé la mesure pour les danseurs depuis les coulisses tant le brouhaha ambiant était intense, raconte Colette Froidefont.

Mi lè DounEntre ces deux rendez-vous, de nombreux autres spectacles enrichiront cette 5e édition de leur diversité: un duo danse musique avec Julie Dossavi, un solo chorégraphique créé et interprété par Marie Artaud, un talent local, de la jonglerie chorégraphique, la rencontre du hip hop et du contemporain avec Anne Gguyen qui propose une marche pour huit poppeurs. (A noter qu'elle animera également une conférence-rencontre le vendredi 23 mai à 20h30).

Enfin, un rendez-vous insolite devrait marquer cette édition, celui fixé par un danseur de la prestigieuse école bruxelloise de P.A.R.T.S.  qui travaille sur le mouvement du spectateur. Avec Birdwatching 4x4, il installe un petit groupe de personnes dans un espèce de véhicule en forme de boîte noire qui va naviguer dans la ville. Devant eux, les images défilent, celle de la ville redécouverte grâce à une vision de profil, façon travelling, et qu'un groupe de danseurs vient peupler, changeant ce décor familier en espace insoupçonné (jauge limitée, réservation obligatoire). Un concept difficile à expliquer qu'on vous propose de regarder en suivant le lien ci-après: http://www.youtube.com/watch?v=YZ1rCvhtMSU

Danse en Mai du 12 au 29 mai. Réservations: 05.55.24.62.22 et toutes les infos sur le site des Treize arches.

Sur ce sujet, vous pouvez aussi consulter nos précédents articles: