Actualités

Michel Andrieux: un champion olympique pour les Mondiaux aviron

  • Publié le 30/07/2009 à 16:43
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Michel Andrieux, champion olympique en deux sans barreur en 2000 à Sidney Il a remporté une incontestable médaille d'or aux Jeux olympiques de Sydney en 2000 en deux sans barreur. Aujourd'hui entraîneur à Bordeaux, c'est donc en voisin que Michel Andrieux est venu ce matin faire poids de toute son aura pour les Mondiaux junior.

Il sera aussi sur le lac du Causse lors de la compétition et militera pour l'environnement. Tout comme son coéquipier de l'époque, Jean-Christophe Rolland, qui lui œuvrera pour l'enfance en difficulté.



Michel Andrieux a déjà ramé sur le lac du Causse: "c'était sur la fin de ma carrière, en 2001, pour les championnats de France de bateaux courts. Je ramais avec un jeune qui se remettait en selle, Bastien Ripoll (celui qui plus tard sera le seul Français à gagner sur Cambridge, Ndlr). Nous avons fini 2e." Comme en guise de dédommagement, le député-maire Philippe Nauche lui a remis amicalement ce matin la médaille de la Ville de Brive. "Les jeunes que j'amène ici en stage sont tous émerveillés par le site", expliquait plus tard le médaillé. "Alors, à la fin de ces Mondiaux, si certains repartent déçus par leur performance,  je sais qu'ils  garderont un souvenir inoubliable pour la beauté du cadre."

"L'enjeu est important pour le développement de l'aviron dans notre région", expliquait ce matin le champion olympique. Et cette raison à elle seule justifiait la présence de l'ancien rameur sur les bords du lac du Causse. Sauf que Michel Andrieux, très sensibilisé à l'environnement, a une autre corde à son arc: la fondation Surfrider qui milite pour la protection de la mer, surtout du côté Atlantique, et remonte aujourd'hui à la source pour toucher rivières et plans d'eau.

"C'est aux personnalités de montrer l'exemple." Alors le médaillé paie de sa personne auprès des licenciés de son club. "Les jeunes sont plus attentifs à ce que leur dit un champion, comme par exemple "ne jetez pas votre bouteille plastique à l'eau sous prétexte d'alléger de 10 grammes le bateau. A Bordeaux, nous avons interdit ce type de bouteilles au profit de la gourde. Nous constatons le changement: depuis trois ans, nous voyons des oies du Canada."

Quelle meilleure tribune peut-on rêver pour amplifier le message que ces Mondiaux junior à l'aviron rassemblant 68 pays et 1200 rameurs? Deux conférences sont prévues, jeudi 6 et vendredi 7 août à 15h, au restaurant des équipes situé au dessus du poste de secours. Ces conférences seront animées par lui-même et des membres de Surfrider et sont ouvertes à tous, rameurs comme public.

Son coéquipier de l'époque Jean-Christophe Rolland militera quant à lui pour l'association Enfants de cœur. Le public sera invité à venir ramer sur des ergomètres pour cette grande cause et pour chaque kilomètre ramé, la FFSA (Fédération française des sociétés d'aviron) s'engage à reverser 2 euros à l'association.

"Une paire olympique au service de la jeunesse", remarquait Jean-Jacques Mulot, président de la FFSA qui chapeaute ces actions dans le cadre  des 10 jours de l'aviron regroupant la Coupe de la jeunesse à Vichy ce week-end et ces Mondiaux à Brive.