Actualités

Léa Froidefont en course pour le titre de Miss France

  • Publié le 05/12/2014 à 13:30
  • Par Olivier SOULIÉ
10687540_821154541256149_130700205815106260_o

Léa Froidefont, 19 ans, va participer demain soir au gala de Miss France diffusé en direct sur TF1. L'Allassacoise espère compter, si elle est dans les 5 finalistes, sur le soutien des habitants de la région. C'est en effet le vote des téléspectateurs qui désignera Miss France 2015.

Lorsque Léa Froidefont, 19 ans, se présente à l’élection de Miss Corrèze en avril dernier, elle ne pense pas remporter le concours. Et pourtant, elle décrochera le titre. Pour cette jeune femme née à Brive et qui habite Allassac, le rêve ne fait que commencer.

Décrocher le titre de Miss Corrèze lui ouvre les portes de l’élection de Miss Limousin, chapeautée par le comité Miss France. Là encore, la magie opère : le 3 octobre, public et jury ont choisi Léa pour représenter la région.

« Entre sa victoire à Miss Corrèze et celle à Miss Limousin, Léa a gagné en confiance en elle », explique Nadine Preece, dynamique présidente du comité Miss Corrèze. « Elle est arrivée toute timide et a fait des progrès très spectaculaires. Désormais, elle peut prendre la parole en public, aller facilement au contact des gens sur les événements où elle est invitée, bref, elle est métamorphosée ».

Pour Léa, passionnée de danse et de natation qui espère devenir infirmière puéricultrice, l’aventure va se poursuivre avec une participation au grand gala Miss France, événement préparé ces dernières semaines à Punta Cana, en République Dominicaine - pour ce qui fut le premier voyage en avion de Léa ! - et ensuite dans le Val de Loire. En direct du Zénith d’Orléans et de nos écrans télévisés, Léa Froidefont devra se montrer sous son meilleur jour pour espérer faire partie des 12 finalistes sur les 33 candidates de la 85e élection de Miss France.

« En fait, les 12 finalistes sont déterminées avant la cérémonie par la société Miss France, sur des critères de beauté mais aussi d’élocution, de culture générale et de comportement pendant les semaines de préparation. Les filles découvrent si elles sont finalistes pendant la cérémonie, elles ne le savent évidemment pas avant », explique Nadine Preece. « Si Léa fait partie des 12, alors elle pourra être désignée, par le jury uniquement, pour faire partie des 5 grandes finalistes. À partir de là, seul va compter le vote des téléspectateurs pour désigner Miss France. Si Léa est en finale, il faudra que les Brivistes et les Limousins fassent chauffer leurs téléphones ! »

Léa le sait déjà : « une telle expérience va me permettre de gagner encore en confiance en moi, et peut-être que ça m’ouvrira des portes pour plus tard ».