Actualités

La féminisation du foot sur la bonne voie en Corrèze

  • Publié le 21/04/2015 à 08:24
  • Par Jennifer BRESSAN
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les filles font de plus en plus de foot. Elles le pratiquent, l'encadrent, le gèrent... Le District de football de la Corrèze y veille et y œuvre depuis plusieurs années par le biais de nombreuses et diverses actions dont l'organisation de matchs promotionnels. Comme celui, inédit, du dimanche 26 avril à 16h au stade Pestourie opposant les équipes de division 1 féminine de l'A.S.J. Soyaux et Rodez A.F. Gratuit.

district de foot2Une fille, ça fait de la danse, pas du foot. Erreur. "Au niveau départemental, comme national d’ailleurs, le foot féminin a émergé dans les années 1970. Dans d'autres pays, comme ceux au Nord, il était déjà installé. Ça a été plus compliqué dans les pays méditerranéens...", pointe le président du District de football de la Corrèze Gérard Lenoir, en ajoutant que "c’est véritablement dans les années 2000 qu’il a pris son élan".

Une époque où les footballeuses corréziennes évoluaient en bonne place dans le championnat régional. L’équipe de l’ASPTT Brive s’est même illustrée en nationale 3 à ce moment-là. Elle n’a pu s’y maintenir cependant. Depuis 10 ans, réparties sur deux niveaux, entre 14 et 16 équipes évoluent dans le championnat départemental senior et ne déméritent pas: " "Les U15 ont remporté deux années de suite le championnat Centre Ouest", rappelle le président.

District Foot feminin1 pano

En Corrèze, 8 % des joueurs sont des joueuses (contre une moyenne nationale à 6 %) et le pourcentage monte même de deux points quand sont englobées les dirigeantes, encadrantes, et arbitres soit 820 licenciées femmes sur les 8700 au total. Dans le détail, il y a actuellement en Corrèze 590 joueuses dont 450 jeunes (U6 à U19), 210 dirigeantes, 14 éducatrices et 5 arbitres. "La féminisation est en bonne voie", se félicite le président du District et pas seulement sur le terrain. Les filles infiltrent aussi l’administratif et l’encadrement. "C’est important qu’elles aillent vers les formations d’éducatrice. Cela leur offre de nouvelles possibilités et les joueuses, principalement les petites filles, apprécient."

district de foot3Le District œuvre en ce sens et suit en cela le mouvement initié par la fédération française de foot qui a lancé en 2013 l’opération-concours "Mesdames, franchissez la barrière". Par la mise en place de ses nombreuses actions (forums, matchs promotionnels, soirées de récompenses, journée de la femme), le District a reçu le deuxième prix et sa commission de féminisation a même été récompensée par le 1er prix du Challenge Femix’sports. Reste plus qu’aux mentalités à continuer d’évoluer. Les bons résultats des Bleues lors de la Coupe du Monde, au Canada, en juillet, pourrait y contribuer.

District Foot feminin3Sur le territoire, plusieurs objectifs sont poursuivis, entre le développement des masses d'un côté et la détection et perfectionnement de l'autre. "Il serait bon que les filles puissent à nouveau évoluer en honneur, au niveau régional", ajoute Gérard Lenoir "et, qu'en plus des sections de clubs qui existent à ce jour, de véritables clubs à part entière et structurés émergent."

Tout le monde y aurait intérêt: moins physique et moins rapide mais tout aussi technique, offrant moins d'agressivité et d'incivilités... Et si c'était le foot féminin qui devait redorer le blason d'une discipline parfois galvaudée ?

District Foot feminin2