Actualités

Thierry Braillard au CABCL: "les sportifs ont besoin d'être protégés"

  • Publié le 26/04/2015 à 07:13
  • Par Patrick MENEYROL
intro visite

Le secrétaire d'état aux sports était hier à Brive où il est notamment venu à la rencontre du CABCL. Thierry Braillard voulait se faire expliquer le dispositif innovant mis en place par le club de rugby pour faciliter la reconversion des joueurs professionnels.

accueilC'est une idée innovante que met en place le CABCL. Le centre d'excellence permet en effet, aux joueurs qui le désirent, de se préparer à l'après carrière sportive. Beaucoup en effet se retrouvent sans rien ou presque lorsque leur carrière de joueur professionnel prend fin. C'est un tournant de vie qu'il faut préparer. Le centre d'excellence leur permet donc de se diriger vers des formations mais aussi de découvrir un monde qu'ils ne connaissent pas ou peu: celui de l'entreprise.joueurs en reconversion

Pour le secrétaire d'état aux sports, "c'est un système qui est très intéressant car" précisent-il, "on se glorifie de nos sportifs quand ils gagnent des médailles, mais on ne s'occupe plus d'eux à la fin de leur carrière, et la majorité d'entre eux sont loin d'avoir le niveau de salaire des footballeurs. Ils ont besoin d'être protégés ». Un constat fait depuis longtemps par les dirigeants du CABCL qui estiment que "c'est aussi leur rôle sociétal de s'occuper de ceux qui ont consacré une partie de leur vie et de leur jeunesse au club".

visite 3Actuellement, ils sont 9 joueurs à fréquenter le centre d'excellence. Ils ont entre 23 et 37 ans et travaillent différents projets d'études ou de métiers dans des secteurs aussi variés que le BTP, l'assurance ou l'éducation sportive. Tous sont volontaires. Leurs projets s'appuient sur les partenaires du club qui jouent le jeu de la reconversion, sur les partenaires sociaux et sur le syndicat des joueurs professionnels Provale.

D'ailleurs, le représentant de Provale, présent hier au CABCL, s'est montré enthousiaste sur ce sujet, estimant en effet "que c'est extrêmement difficile pour un visite salle de musculationjoueur de passer de la lumière à l'ombre" et d'espérer que ce dispositif pourra être repris par les autres clubs.

Thierry Braillard a été plus loin en estimant "qu'il faudrait imposer l'alternance en entreprise pendant la carrière des joueurs". Les choses avancent car, comme l'a rappelé le secrétaire d'état, "une proposition de loi sur la création d'un statut du sportif professionnel va être étudiée au mois de juin à l'Assemblée nationale".

ministre Brive Montpellier 2

ministre Brive Montpellier 4

ministre Brive Montpellier 3ministre Brive Montpellier 1pano