Actualités

Silence, ça lit à la Foire du livre !

  • Publié le 06/11/2015 à 16:28
  • Par Jennifer BRESSAN
intro temps de lire

Image insolite prise tout à l'heure à 16h à la tribune de l'espace Gazeau, halle Brassens: celle de la ministre de la culture Fleur Pellerin et de la présidente Danièle Sallenave côte à côte mais silencieuses. La magie de ces sept minutes durant lesquelles toutes deux ont lu face à un auditoire lui-même lecteur s'appelle le temps du livre. Et c'était une première en France.

temps de lire 1A 16 heures tout à l'heure, l'espace Gazeau s'est tu. La musique classique a enveloppé la pièce laissée libre de toutes paroles et le temps du livre s'est déployé, sept minutes durant. Tout le monde a joué le jeu, en tout cas espace Gazeau. Les visiteurs qui s'étaient vus distribuer des feuillets par les organisateurs ont eu beau jeu de choisir entre Voltaire, Baudelaire, Balzac et Valéry.

La présidente Danièle Sallenave qui a puisé cette proposition du côté d'Ankara a pris ce qui lui tombait sous la main: Héloïse, ouille !, le dernier ouvrage de Jean Teulé qui quelques minutes auparavant était encore à côté d'elle à la tribune pour le traditionnel passage de relais. Contrairement à l'écrivain qui pensait user de ce temps pour relire le code de la route, la ministre de la culture Fleur Pellerin a sorti de son sac Le fusil de chasse d'un dénommé Yasushi  Inoué et, comme les autres autour d'elle, s'est plongée tête baissée dans la lecture.

temps de lire 3L'occasion de "faire baisser la tension", a souligné la présidente, "de contrarier l'agitation". Ce n'est pas Ayşe Başçavuşoğlu, proviseur du lycée d'Ankara qui a initié depuis 15 ans ce temps du livre qui dira le contraire. "C'est même un exercice respiratoire pour la tête et le corps", a poursuivi Danièle Sallenave, très enthousisiaste. "Cela permet de respirer autrement."

Très heureuse que le premier temps du livre de France se soit déroulé à la Foire du livre de Brive qui, selon l'académicienne, a l'art de savoir "communiquer sa flamme", Danièle Sallenave souhaite que cette initiative continue à vivre dans la ville plusieurs fois par an, au moins durant les prochaines éditions de la Foire. "J'espère que dans quelques années, quand le temps du livre aura essaimé, on pourra dire que tout a commencé à Brive, première ville de France à avoir mis en place ce moment de lecture partagée." L'avenir le dira.

 

Sur cette édition de la Foire du livre de Brive, vous pouvez également consulter nos précédents articles: