Actualités

La femme, au cœur de la Semaine de la solidarité internationale

  • Publié le 10/11/2016 à 08:00
  • Par Jennifer BRESSAN
semaine-de-la-solidarite1-pano

Quatorze associations se mobilisent à Brive pour la Semaine de la solidarité internationale. L'occasion d'échanger et de s'interroger sur les manières de rendre ce monde plus solidaire à travers de multiples rendez-vous organisés entre le 12 et le 22 novembre. Point d’orgue de cette Semaine, le marché de la solidarité qui se déroule samedi 19 novembre sur la place de la Collégiale.

"Si plus de personnes apprenaient à parler l’espéranto, on arriverait peut-être à mieux se connaître et mieux se comprendre", avance Lucia Unia, présidente d’Espéranto Limousin, une association qui sera pour la première fois présente sur le marché de la solidarité internationale. "L’espéranto est quand même une langue solidaire, une langue de paix", ajoute celle qui l’enseigne au centre culturel depuis 3 ans, en s'appuyant sur les idéaux qui ont nourri son jeune créateur, Zamenhof, à la fin du XIXe siècle.

semaine-de-la-solidarite2Comme Espéranto Limousin, 13 autres associations* réunies autour de la femme, thème choisi cette année, vont se retrouver samedi 19 novembre de 10h à 18h sur la place Charles de Gaulle à l'occasion du marché de la solidarité. Dès 9h, elles offriront un petit-déjeuner solidaire aux visiteurs. Puis, toute la journée, elles proposeront à la vente des produits artisanaux en lien avec les pays avec qui elles coopèrent (Liban, Madagascar, Burundi, Togo...) et présenteront leurs actions au public.

Brive Sikasso abordera ainsi la prévention des maladies congénitales et l’excision au travers d’un spectacle théâtral. De nombreuses autres animations seront proposées sur le marché: des démonstrations de musiques et danses camerounaises, sénégalaises et ivoiriennes par Afro 19 ou encore une exposition de photos de Togo 19. De plus, la ludothèque tiendra cette année un stand de démonstrations de jeux du monde entier.

Si le marché de la solidarité constitue le point d’orgue de cette Semaine à Brive, les associations programment aussi de nombreux autres rendez-vous entre le 12 et le 22 novembre; certaines associant même les scolaires dans leur démarche comme le Mouvement pour la paix avec des collégiens de Jean Moulin.

Amnesty international présentera également sa campagne axée sur les mariages forcés et les grossesses précoces au Burkina Faso via les projections de Oriana Fallaci de Marco Turco (mardi 15 novembre à 10h15 et jeudi 17 à 8h15 et 18h30) ainsi que L’homme qui réparait les femmes sur le docteur Mukwege qui a soigné des milliers de femmes violées durant 20 ans de conflits à l’est de la République Démocratique du Congo. La séance du mardi 22 à 18h30, en partenariat avec la Ligue des droits de l’Homme, sera suivie d’un débat en présence du docteur Rosenthal, président de l’association Gynécologie sans frontières. En outre, dimanche 20 novembre, dans le cadre de la journée des droits des enfants, les jeunes des centres socioculturels de la Ville présenteront des saynètes sur le thème de la différence à l’auditorium Francis Poulenc dès 14h.`

A Brive comme partout en France, cette Semaine qui regroupe à l'échelle nationale 500.000 participants et programme 7.000 animations, allie réflexion, créativité et convivialité dans le but de sensibiliser à la solidarité internationale. L'occasion d’aider le grand public à dépasser ses idées reçues, mais aussi d’échanger et de s’interroger pour rendre ce monde plus solidaire à travers des actes des plus quotidiens aux plus engagés.

*Les 14 associations présentes : Aide à l’enfance tibétaine, Amnesty International, Brive Sikasso, Collectif éthique sur l’étiquette, Afro 19, le Mouvement pour la paix, Terre de partages/Madagascar, Ligue des droits de l’homme, Népal enfance et lumière, Solidarité orphelins du Burundi, Togo 19, Unicef comité de Brive, Espéranto Limousin et les Amis d’espérance Liban.