Actualités

Rugby : l’USAP sape le CABCL 21-9

  • Publié le 02/09/2009 à 21:46
  • Par Jean René LAVERGNE
Les Brivistes se sont offerts le luxe de mener au score (3-0) et sans doute de faire douter les champions de France. Des bonnes intentions qui se sont heurtées au réalisme des Catalans soutenus par la ferveur d'un public pas encore rassasié de victoires et de gloire.

David Marty et ses copains se sont offerts un tour d'honneur à l'issue du match, le public est debout, les drapeaux de sang et d'or flottent comme des étendards. Le peuple catalan n'en finit pas de vénérer ses joueurs même quand ils ne sont pas géniaux, la fusion est totale. Un vrai public en or, quoi! Pendant ce temps, les joueurs du CABCL se sont effacés de la scène, ils ont filé dans leur vestiaire, ils n'ont pas eu droit au rappel. Le rideau est tombé sur cette 4e journée dont ils sortent bredouille. Pourtant ils y ont mis du cœur pour aller le chercher ce point de bonus défensif dans la dernière ligne droite de cette confrontation finalement pas aussi inégale qu'il y parait. Les trois premiers points d'Orquéra puis le drop claqué par Goode permettent aux Brivistes de rester au contact après l'essai sur un exploit personnel de David Marty. Deux crochets, une accélération le centre et capitaine de l'USAP fait la différence(7-6). Les Brivistes sont bien décidés à ne rien lâcher et si l'USAP doutait. Mais le doute est-il permis aux rois de France, bien qu'ils soient secoués en mêlée et régulièrement mis à la faute. Le monde à l'envers? pas pour longtemps. Sur une balle contrée, Nicolas Laharrague se joue de la défense, tape un ballon en diagonale, les lignes du terrain se transforment en papier millimétré et c'est une balle en or pour Chistophe Manas. Un essai qui sera validé avec le recours de la vidéo, mais au final l'USAP capitalise (15-9), Luciano Orquéra ayant ajouté 3 points. Laharrague corsera la facture à cinq minutes de l'acte un (18-9).

Les champions de France ont fait le plein des points qui se sont offerts à eux, les Brivistes ont montré qu'ils avaient les moyens de contester la supériorité de cet adverse qui a multiplié les fautes de mains. La seconde période ne restera pas gravé dans le marbre, les mêlées à répétition n'ont pas favorisé des actions plus tranchantes. Pourtant une seule pénalité sera marquée en seconde mi-temps, le coup de pâte encore de Nicolas Laharrague (21-9). Le CABCL est privé du point du bonus défensif, dommage trois fois, tant les garçons ont mis de l'énergie pour aller le chercher, mais en vain. Réactions : dans leur vestiaire, les Brivistes sont au quatrième dessous. ''Nous avons le sentiment d'avoir été volés, sur les essais, on peut se poser des questions, l' arbitre semblait aussi réagir aux injonctions du public, en plus ils nous sort trois joueurs Short, Andy Goode et Petrisor Toderasc des cartons jaunes imaginaires", fait remarquer Guillaume Namy.