Actualités

« Il s’agit de choisir le bon plan ! »

  • Publié le 04/09/2009 à 14:57
  • Par Olivier SOULIÉ
Le président de la CAB Philippe Nauche et Jean-Claude Farges (à gauche), vice-président en charge des transports

PDU. Trois lettres pour Plan de déplacements urbains. Pas très parlant tout ça. Et pourtant, ce PDU revêt une importance capitale. C'est ce document qui, une fois validé, fera référence pour l'ensemble des projets d'aménagements liés, de près comme de loin, aux transports. En mai dernier, trois scénarios de PDU possibles étaient validés par le conseil communautaire. En octobre, un choix définitif sera fait. Mais, pour l'heure, on est dans une phase de concertation afin que chacun puisse donner son avis sur le PDU en gestation. Jean-Claude Farges"Le PDU est une des pièces d'un grand puzzle comprenant entre autres le schéma directeur cyclable, le plan de circulation de la ville de Brive, le Plan local d'urbanisme, le renouvellement du marché public des transports, l'aménagement de l'avenue de Paris et de la Guierle, l'aménagement du pôle multimodal, l'amélioration de la ligne ferroviaire Brive-Tulle, etc". Autant de dossiers que Philippe Nauche, président de la Communauté d'agglomération de Brive (CAB) considère comme étant "le cœur de (son) mandat".

Ce PDU a vocation à "fixer la politique des déplacements sur le territoire de la CAB et à répondre à la question : comment repenser les déplacements sur le bassin de Brive d'ici 2020 en faveur d'une meilleure qualité de vie ?" Et, face aux trois options possibles validées par le conseil communautaire, trois scénarios plus ou moins ambitieux, chacun va pouvoir s'exprimer. Ce sera à la CCI le 14 septembre à 19h pour les professionnels, commerçants et artisans, puis le 17 septembre, même endroit, même heure, pour le grand public.

Philippe NaucheDans une cité gaillarde qui fourmillent de quelque 297.000 déplacements par jour, les enjeux majeurs que sont l'amélioration de l'environnement, l'accessibilité de l'agglomération par tous et à tout moment, la maîtrise du trafic automobile, le développement et l'attractivité de moyens de transports dits "alternatifs" (bus, train, vélo, marche), l'amélioration de la sécurité des déplacements et l'intégration des modes de déplacements à la politique d'urbanisation, devraient susciter la discussion. Et les habitants des quatorze autres communes comme ceux des communes limitrophes ne sauraient être en reste car le PDU concerne de fait un bassin de population largement supérieur aux 78.000 habitants de la CAB. "L'obligation de faire un PDU concerne les agglomérations de plus de 100.000 habitants", a explique ce matin Philippe Nauche. "Nous n'étions donc pas contraints de travailler sur un tel document. Mais nous avons choisi de ne pas réfléchir que sur le territoire actuel mais plutôt sur ce qu'il devrait ou pourrait être."

"L'ensemble des communes de la CAB devront prendre en compte ce PDU puisqu'il s'agira d'un vrai document d'urbanisme", a expliqué Sylvette Chanourdie, directrice de l'aménagement et des transports. Comme le dit Jean-Claude Farges, vice-président de la CAB en charge des transports, "il s'agit donc de choisir le bon plan !" Sylvette ChanourdieLes dirigeants de l'agglomération ne doutent d'ailleurs pas de la mobilisation constructive des élus des quinze communes et de leurs habitants : "C'est un grand enjeu pour demain et ça, tout le monde l'a compris", constate le président Nauche. "Depuis une année, on sent un vrai intérêt des communes sur la question des transports en commun. Aujourd'hui, plus personne ne remet en question l'idée qu'il faut évoluer. D'où la concertation où chacun pourra éventuellement exprimer ses inquiétudes mais aussi apporter des idées, envisager des options auxquelles nous n'aurions pas pensé. Dans une démocratie adulte, on peut échanger de manière constructive. Ensuite, ça ne dispensera pas les élus de prendre leurs responsabilités."

Après le choix du scénario final en octobre en fonction du bilan de la concertation, la présentation du plan d'actions défini à partir du scénario retenu se fera en février 2010. Après une enquête publique sur le plan en mai 2010, son approbation devrait avoir lieu le mois suivant.

Pour en savoir plus sur le Plan de déplacements urbains, pour découvrir les trois scénarios retenus et pour s'exprimer sur le sujet, un site internet a été créé : www.brivecestlebonplan.fr.