Actualités

C’est aussi leur patrimoine

  • Publié le 18/05/2017 à 06:24
  • Par Jennifer BRESSAN


Comment attirer les publics éloignés de la culture aux musées? C’est là l’un des enjeux du dispositif "C’est mon patrimoine" qui ouvre aux jeunes des territoires prioritaires musées et autres sites archéologiques pendant les vacances scolaires. Articulé autour de la préhistoire, le projet du musée Labenche implique une quarantaine d'enfants de Gaubre et Tujac.

"En cohérence avec nos collections, les nombreux chantiers de fouilles du territoire et bien sûr l’ouverture de Lascaux 4, on a monté un dossier pour intégrer le dispositif "C'est mon patrimoine" articulé autour de la Préhistoire", explique Solène Jolivet, responsable des publics au musée Labenche.

Validée par le Commissariat général à l’égalité des territoires et le ministère de la Culture et de la Communication, l’idée a croisé deux ambitions: celle du centre socioculturel municipal Jacques Cartier qui souhaitait renforcer l’action culturelle auprès de ses habitants de Tujac et Gaubre et celle du musée Labenche, soucieux d'attirer de nouveaux publics.

De ce partenariat est né un projet impliquant une quarantaine de jeunes de 8 à 12 ans. Hors temps scolaire, ils vont être amenés à découvrir sur 10 jours les sites préhistoriques majeurs de la région.
Le projet a débuté aux vacances d’avril par la découverte des collections paléolithique et néolithique du musée et un atelier de création de parures, poteries et gravures.

Il va se poursuivre du 17 au 25 juillet avec les visites du chantier de fouilles de la grotte Bouyssonie, de Lascaux 4, du musée de l’Abri cro-Magnon, du parc du Thot à Thonac, une balade à Chèvrecujols, un mini-camp... "Les enfants issus des quartiers prioritaires seront ainsi au cœur des découvertes récentes".

A l'issue de cette expérience, les créations des enfants seront exposées au centre Jacques Cartier et un pass ambassadeur leur sera remis. Il offrira une entrée gratuite au musée Labenche à leur famille au mois d'août. L’occasion pour les enfants de se faire passeurs, transmettant à leur tour leurs connaissances de la préhistoire et leurs expériences des musées.

A l'échelle nationale, ce dispositif créé en 2005 va impliquer 40.000 jeunes et plus de 200 musées.

Sur ce sujet, vous pouvez aussi consulter notre précédent article: