Actualités

Les petits trains de grands passionnés exposés aux Trois provinces

  • Publié le 12/09/2009 à 11:00
  • Par Olivier SOULIÉ


Le modélisme ferroviaire a ses adeptes. Rarement des cheminots paraît-il. "Plus que la passion du train, c'est le souvenir de l'enfance qui fait qu'on aime le modélisme ferroviaire" explique Jacques Merville, secrétaire de l'association "Le train briviste corrézien" (LTBC)* qui organise aujourd'hui et demain, de 9h à 19h, une exposition internationale de modélisme ferroviaire à l'espace des Trois provinces (entrée 5 euros, gratuit pour les moins de 10 ans).

Les modélistes sont de grands enfants mais aussi des exemples de rigueur et de patienceLes amateurs du genre seront ravis de découvrir 32 réseaux, souvent impressionnants tant par la technique utilisée pour faire rouler plusieurs trains en même temps que par la qualité des décors. "Il y a des réseaux qui sont des copies de sites existants, et d'autres qui sont des créations" détaille le secrétaire. "Dans notre club, beaucoup ont évidemment un réseau personnel mais nous avons aussi un réseau commun que nous exposons ce week-end. Chacun y apporte sa pierre et on a tous un peu notre spécialité, du décor aux convois en passant par l'électronique pour faire fonctionner le tout".

Le réseau des modélistes brivistes fait 18m. Cinq trains le parcourent. Mais aussi une voiture et un bus, sur une route près des rails. Une vision spectaculaire que celle de ces engins qui, eux, n'empruntent pas un rail mais bel et bien une route, grâce à la magie de l'attraction des pôles positifs et négatifs.

Hier soir, des élus de la ville, dont le maire Philippe Nauche et le premier adjoint Patricia Bordas, ont pu visiter l'exposition

Les décors sont splendides. Outre la reproduction de l'ancienne gare d'Aubazine, de l'ancienne halle ou d'un pont au dessus de la Corrèze, on peut voir, entre autres, des maisons, un étang, des vaches, des arbres, un champ de blé et d'autres détails encore plus discrets comme une voiture de la Poste, une fourgonnette estampillée "Jarrige", un couvreur sur un toit, la boutique du CAB et même, pour les plus observateurs, une jolie dame pas franchement vêtue dans une pièce de sa maison ! Comme quoi, les modélistes sont restés de grands enfants, et, d'ailleurs, beaucoup le revendiquent.

Jérôme Martin expose pour la première foisParmi les 40 adhérents de LTBC, Jérôme Martin, 39 ans. "C'est la première fois que j'expose mon réseau" explique ce passionné du rail. "Quand j'étais petit, les trains passaient pas loin de chez moi et je leur faisais bonjour pour qu'ils me répondent avec leurs sifflets". Jérôme propose aux visiteurs la découverte d'un réseau de 4,44 mètres sur lequel circule un train de voyageurs bénéficiant d'un éclairage intérieur et fonctionnant "pour de vrai" avec le catener visible au dessus de la rame.

Montage d'un réseauL'exposition vaut le coup d'œil. Difficile d'en ressortir déçu tant chaque détail des réseaux respire la passion et l'envie de bien faire de ceux qui les créent. "Les enfants sont devenus accrocs aux jeux vidéos" constate Jacques Merville. "Pourtant, quand on les amène ici, en découvrant ce à quoi ils n'ont pour la plupart jamais joué, ça leur donne envie de s'y mettre". La relève devrait donc être assurée. Pour longtemps encore, les trains s'arrêteront dans les gares miniatures des passionnés de modélisme.

*Plus de renseignements sur "Le train briviste corrézien" auprès du président Guy Chabreyroux au 06.35.15.15.06 ou en se rendant dans leur local situé rue de l'industrie à Malemort les mercredi et samedi entre 14h et 17h.



Détail du circuit de LTBC





La boutique du CAB









Une dame à sa fenêtre...