Actualités

PDU : stationnement et pistes cyclables au cœur de la concertation

  • Publié le 18/09/2009 à 13:45
  • Par Olivier SOULIÉ
Philippe Nauche a répondu aux questions du public"Je tiens à rappeler que toutes les communes de la Communauté d'agglomération de Brive sont concernées, notamment avec la question du transport à la demande", a rappelé le président de la CAB Philippe Nauche. "Car, là, on parle beaucoup de Brive et de son centre-ville. Mais c'est sans doute parce que c'est à cet endroit que se concentrent les problèmes et que l'ensemble des habitants se retrouvent à un moment donné." Hier soir, la CCI accueillait une réunion publique sur le Plan de déplacement urbain. Les professionnels du commerce et des transports avaient déjà été conviés à discuter lundi soir.

C'est dans une ambiance détendue que la soirée s'est déroulée. Après la présentation des trois scénarios possibles pour ce PDU, les interventions du public se sont montrées constructives : "le TER est un moyen de déplacement très efficace et il faudrait développer la ligne Brive -Tulle y compris vers Terrasson en multipliant les haltes", "il faut desservir les quartiers en transports en commun en considérant la démographie et les besoins", "le système de stationnement limité et gratuit en centre-ville pourrait être efficace", "le parking souterrain Thiers n'est pas accessible aux personnes handicapées et il n'est pas pratique pour les mamans avec poussette", "on ne sait pas si des places sont libres sur les parkings quand on arrive en voitures aux entrées de la ville", "il faudrait enlever certains obstacles dangereux pour les cyclistes, comme les plots de l'avenue du 18 juin", etc.

Quelque 120 personnes sont venues découvrir les trois scénarios du PDU et échanger avec les élus

A chaque fois, des réponses précises ont été apportées par Philippe Nauche et le vice-président de la CAB en charge des transports, Jean-Claude Farges :

  • Sur le TER : "C'est rapide et pratique. Mais, pour installer certains arrêts, il faut discuter avec la SNCF, et ce n'est pas toujours très facile... Par exemple, pour un arrêt à Malemort, il y a deux solutions : une très bien placée mais chère à réaliser, une moins bien placée mais moins coûteuse... On ne maîtrise pas tout sur ces questions là, il faut compter avec la SNCF."

  • Sur la desserte des quartiers : "Une étude a été menée auprès de 8.000 personnes pour définir les besoins. Pour le moment, les gens qui prennent les transports en commun y sont généralement contraints. Notre ambition est qu'un autre public prenne les transports en commun parce qu'ils trouvent ça pratique et agréable."

  • Sur le stationnement gratuit et limité en centre-ville : "Il est prévu de mettre en place très bientôt des stationnements "minute" en centre-ville. Le principe d'un stationnement "minute" : Ce sera une place gratuite, probablement pendant 20 minutes, ce qui permettra qu'il y ait une plus grande rotation des véhicules qu'aujourd'hui où la plupart des stationnements sont occupés par des voitures ventouses. La mise en place de ce système ira de paire avec une répression accrue des policiers municipaux, sans quoi les stationnements "minute" ne seraient pas forcément respectés. Le minimum à payer sur les places payantes devraient passer de 10 centimes actuellement à 50 centimes, ceci pour rendre encore plus attractifs les tarifs du parking souterrain de la Guierle, largement sous utilisé en semaine."

  • Sur le parking souterrain Thiers : "On est en cours d'études en vue de la réalisation de travaux pour rendre ce parking accessible aux personnes handicapées. Nous espérions faire ça en six mois mais, depuis un an et demi, nous avons appris à être patient. Tout ne peut pas être fait aussi vite que nous le souhaiterions pour des raisons de procédure à respecter."

  • Sur les places de parking libres : "Nous allons installer, à la fin de cette année ou début 2010, des panneaux aux entrées de la ville pour informer les automobilistes du nombre de places restantes dans les parkings souterrains. En aérien, on va poser des barrières au parking Zola dans les mois qui viennent. Si l'expérience est concluante, le parking aérien Thiers subira le même sort."

  • Sur les pistes cyclables : "Enlever les plots de l'avenue du 18 juin implique d'enlever aussi le support et de reboucher le trou. Ceci aurait un coût non négligeable. Cette avenue sera en travaux très bientôt et nous verrons donc ça à ce moment là. Au delà, c'est en toute modestie que j'aborde ce sujet car je ne suis pas vraiment fier de ce que nous n'avons pas fait sur cette avenue ou à Bouquet. Les consignes que j'avais données en qualité de maire n'ont pas été respectées car les habitudes de travail sont comme un train lancé à grande vitesse, bien difficiles à arrêter... Concernant les pistes cyclables, l'objectif est de profiter de gros travaux pour aménager des voies sécurisées dignes de ce nom, comme ce sera le cas sur le boulevard Voltaire en travaux actuellement".


C'est sur les coups de 22h que la concertation a pris fin. Le public est parti avec les réponses à ses interrogations, les élus avec la satisfaction d'avoir pu échanger en toute sérénité et dans le calme avec des habitants attentifs et ouverts à la discussion.