Actualités

Brive Sud: le pôle multimodal au centre des discussions

  • Publié le 21/10/2009 à 12:43
  • Par Michel DUBREUIL
Chantal Feral Mons a présidé le conseil de quartier sudLe futur pôle multimodal a été au centre des discussions qui ont animé la réunion du conseil de quartier de Brive Sud présidée par le maire adjoint Chantal Féral-Mons.

Le projet de pôle multimodal qui va dessiner les nouveaux contours de la gare de Brive et de son environnement a été largement évoqué lors de la réunion du conseil de quartier de Brive Sud. Pierre Guicharnaud, directeur général des services techniques de la Ville, a ainsi fait le point sur ce dossier d'envergure qui nécessitera 14,4 millions d'euros de travaux et qui se caractérise par une triple maîtrise d'ouvrage: RFF pour le passage souterrain et l'accès aux quais, la SNCF pour la réalisation du parking situé à l'arrière de la gare et les réhabilitations de bâtiments placés dans le même secteur,  et la Ville pour l'aménagement du parvis nord (en façade de la gare), la passerelle, et le giratoire au sud de la gare.

Les conseillers de Brive Sud"La SNCF travaille sur l'avant projet sommaire et RFF n'en est pas loin. Les services municipaux ont dessiné le giratoire, et nous devrions avoir les premières images du parvis nord en tout début d'année prochaine", a annoncé Pierre Guicharnaud. Les questions n'ont pas manqué: "quel sera l'avenir de l'ancien hôtel de l'Etoile?" "Comment les nouveaux flux de circulation seront-ils pris en compte?", "Y aura-t-il des liaisons avec le quartier Brune?" etc. A la demande des conseillers de quartier, un groupe de travail sera constitué afin de pouvoir examiner tous les problèmes connexes qu'un tel aménagement peut impliquer.

L'autre temps fort a porté sur les travaux déjà réalisés dans le quartier, à la satisfaction globale des habitants. Quelques points de détails restent à régler. Pierre Guicharnaud a rappelé que 300.000 euros avaient été investis dans la première partie concernant le secteur de Bouquet et la rue Léonce Bourliaguet. 100.000 euros ont été prévus au budget 2010 pour la deuxième partie.

Le directeur des services techniques a invité les conseillers de quartier à "s'investir dans le Plan local d'urbanisme", afin de réfléchir à la coordination entre "logiques globales et logiques de quartiers". "Le PLU n'est pas seulement un plan de constructibilité, c'est aussi ce que sera le quartier  dans les dix ans à venir", a-t-il précisé.