Actualités

Des nichoirs pour les mésanges

  • Publié le 17/12/2009 à 08:39
  • Par Jean René LAVERGNE
En levant les yeux au gré d'une balade dans les parcs et jardins de la ville mais aussi sur le site des Perrières, vous tomberez forcément sur une maison à oiseaux, des nichoirs à mésanges. Une douzaine de petits abris suspendus judicieusement à 5 ou 6 mètres dans les branches. Dans un premier temps, cet habitat orienté vers l'est sera sans doute utilisé comme dortoir par les mésanges et au printemps, il se transformera en nichoir.La période idéale pour l'installation de la maisons des oiseaux est bien évidemment l'hiver. Les mésanges comme les autres oiseaux sont à la recherche d'un espace pour se protéger des frimas. Lorsque les jours vont rallonger, quand le printemps sera là, logiquement les mésanges transformeront le dortoir de l'hiver en un nichoir douillet.

La direction des espaces verts de la Ville de Brive, en collaboration avec la Ligue de protection des oiseaux, a installé ces maisons à oiseaux dans un but bien précis. "Les mésanges sont très utiles, elles sont très friandes de chenilles processionnaires, elles peuvent en consommer entre 200 à 250 par jour. Pour nous c'est une aubaine. Sans employer de produits chimiques, elles éliminent ces chenilles qui sont très préjudiciables pour les arbres et principalement les résineux", explique Michèle Lapeyre, chargée de mission aux espaces verts.

Les chenilles processionnaires sont particulièrement destructrices, pour les pins notamment. Elles les décapitent de leurs aiguilles, et l'indispensable photo-synthèse ne peut plus s'opérer. Progressivement, les pins ou une autre espèce sont voués à une mort certaine.

Les mésanges ne sont peut-être pas l'arme totale contre les chenilles, mais elle devraient contribuer de manière naturelle à la destruction de ces chenilles dévastatrices.