Actualités

La sorcière Atalaya face à la fée Azaïs

  • Publié le 16/12/2009 à 17:47
  • Par Olivier SOULIÉ
Atalaya, la sorcière de Bougaya, est incarnée par la comédienne Lucie FarineCette pièce de théâtre sera, à coup sûr, un succès. Atalaya devrait être détestée à souhait par des centaines d'enfants. Héroïne méchante de la pièce qui porte son nom (donnée entre le 18 et le 24 décembre au théâtre des Gavroches, rue Viallatoux), la sorcière de Bougaya aura-t-elle raison de la fée Azaïs ?

Azaïs, la dernière fée de Bougaya fut le grand succès de la saison dernière au théâtre des Gavroches. Signée Alexandre Josse, cette pièce a été jouée des dizaines de fois. A Brive bien sûr, mais aussi à Paris et du côté de Perpignan. A chaque fois, le public a plongé dans la féérie d'une histoire fantastique, et a succombé au charme de la belle Azaïs, proie favorite de la jalouse sorcière, une certaine... Atalaya!

"Le succès d'Azaïs, qu'on a déjà joué devant quelque 2.000 spectateurs au total, a été tel que l'auteur Alexandre Josse a imaginé une suite où la sorcière Atalaya deviendrait le personnage principal", explique Amandine Jarry, à la fois en charge de la communication du théâtre des Gavroches et comédienne interprète de la fée Azaïs. "Mais, même si c'est une suite, Atalaya peut être vu sans avoir assisté à Azaïs", précise la jeune femme.

Atalaya, incarnée par la comédienne Lucie Farine, a décidé d'écrire un livre. Son livre. Le seul qui compte et, donc, le seul qui doit exister à Bougaya. "La sorcière, qui veut que "le poussièreux" rédige son livre, veut détruire tous les écrits existants", dévoile Amandine Jarry. Azaïs et les autres personnages de la forêt de Bougaya vont devoir faire face à la sorcière.

"On voit la référence à des personnages historiques qui ont pu vouloir eux aussi brûler les livres. Atalaya est certes une pièce pour les enfants, mais il y a aussi suffisamment de fond et de référence pour qu'elle soit aussi vue et appréciée par des adultes".

Pour l'heure, les petites mains s'affairent au théâtre des Gavroches pour installer le décor, faire les dernières retouches sur les costumes, poser les projecteurs, etc. Les comédiens répètent comme jamais. Après le succès d'Azaïs, ils se savent attendus. Et, sans trahir les secrets de Bougaya, il se murmure que, si le public est à nouveau au rendez-vous, un autre habitant de la forêt pourrait avoir les honneurs d'une pièce à son nom la saison prochaine.

Pour assister à l'une des représentations d'Atalaya (les 18 et 19 décembre à 20h30 et du 20 au 24 décembre à 18h), il est préférable de réserver auprès du théâtre des Gavroches au 05.55.18.91.71.