Actualités

La Caisse des écoles transférée à la Ville

  • Publié le 18/12/2009 à 15:50
  • Par Olivier SOULIÉ
Ce fut un conseil municipal plutôt calme hier soir. Parmi les dossiers importants, celui de la Caisse des écoles dont l'activité et le personnel ont été transférés à la Ville. Harmoniser les statuts des agents et lutter contre les emplois précaires, voici ce qui a amené la municipalité à transférer le personnel et l'activité de la Caisse des écoles à la Ville. Une démarche soutenue par le conseil de gestion de la Caisse des écoles.

Le personnel restera chargé des activités post et péri scolaire: la cantine, la garderie des primaires et maternelles matin et soir, les études en primaire, les accueils de loisirs les mercredis ou lors des vacances, les classes de découverte avec ou sans hébergement et les fournitures scolaires. Dans le fonctionnement en tant que tel, pas de révolution pour le personnel. Ce transfert ne change rien aux missions effectuées. "Ce qui va changer, c'est que certains agents, qui cumulaient parfois trois employeurs (Ville, Caisse des écoles, CCAS), n'en auront plus qu'un", a expliqué le maire Philippe Nauche hier soir. "Le principal avantage sera que les personnes concernées pourront bénéficier de la retraite de la fonction publique territoriale, ce qui n'était pas possible avec trois employeurs différents".

Du côté de l'opposition municipale, des questionnements se font faits jour, sur la volonté municipale, jugée "difficile à tenir", d'augmenter le nombre d'heures des employés à temps partiel ou sur le devenir de la Caisse des écoles et de son budget.

"Nous souhaitons résorber l'emploi précaire des agents, vous le savez", a indiqué le maire aux élus d'opposition. "Dans le cas de ce personnel, nous essaierons d'augmenter le nombre d'heures des temps partiels qui le souhaiteront, même si ce ne sera effectivement pas facile à organiser. Mais nous ne faisons pas que des choses faciles au quotidien, ça ne vous aura pas échappé".

Quant au devenir de la Caisse des écoles, il a été expliqué que le comité de gestion, qui ne disparaîtra pas dans l'immédiat, "conservera un rôle important à titre consultatif". Le budget de l'ex Caisse des écoles, qui était constitué quasiment exclusivement de subventions de la Ville, a été transféré au budget de la Ville. Rien de bien révolutionnaire, sauf pour l'opposition qui a demandé à ne pas participer au vote de la délibération actant ce transfert. Face à l'incompréhension générale des élus de la majorité, l'opposition a fait savoir, par la voix de Valérie Taurisson, que "cette délibération sur le transfert cache sans doute autre chose". Visage circonspect du premier magistrat qui répondra simplement : "c'est donc une non-participation au vote paranoïaque... Et bon courage pour expliquer votre attitude au personnel concerné".