Actualités

Rugby : Coupe d’Europe, déplacement compliqué pour les Corréziens

  • Publié le 18/12/2009 à 22:05
  • Par Jean René LAVERGNE
La quatrième journée de la Coupe d'Europe conduit les Brivistes en terre anglaise pour y défier les London Irish. La mission collective: s'efforcer de laver l'affront de la semaine dernière (3-36).  Après un voyage de plus de 10 heures, les joueurs ont enfin pu poser leurs sacs de sports dans un hôtel confortable à une heure de Londres environ, à Reading à deux foulées du Madejski stadium. A vrai dire les Corréziens n'auront pas été  dépaysés quand ils ont survolé la campagne anglaise, ce n'était qu'un paradis blanc. La neige est tombée en abondance. Cette poudreuse qui a contraint ce matin la délégation briviste à prendre la direction de Bordeaux, l'aéroport de Limoges  étant paralysé encore et toujours à cause de cette redoutable offensive du blanc. A peine arrivés à Bordeaux, joueurs, entraineurs et quelques partenaires eux aussi du voyage, doivent prendre leur mal en patience, une heure de retard encore. Le départ prévu à midi est reporté d'une bonne heure.

Après un vol sans encombre,  l'aéroport  londonien vient  juste d'être réouvert au trafic, encore et toujours du retard. Puis, pour tout arranger, il y aura quelques problèmes avec les bagages. Malgré ces déboires, toute la tribu reste zen. Seul Christophe Laussucq  fait la gueule : "Si cela s'était goupillé un peu mieux, on aurait pu s'entrainer, mais quand on va  arriver il va faire nuit ". Une journée de galère qui ne devrait pas entamer la motivation des boys. ''On vient faire un bon match, on ne va rien lâcher face à ces Anglais", lâche Simon Azoulai. Effectivement, rien ne dit que ce seront les Anglais qui vont tirer les premiers.