Actualités

La confiance donnée à l’Office de tourisme

  • Publié le 23/01/2010 à 18:42
  • Par Olivier SOULIÉ
Philippe Nauche lors de son discours à l'occasion des voeux de l'office de tourismeVendredi soir, les vœux de l'Office de tourisme du Pays de Brive furent l'occasion pour les orateurs de vanter les mérites d'une équipe dynamique et de ses initiatives qui contribuent à faire du pays de Brive un lieu touristique qui compte dans la région.

"Pour être tout à fait franc, je préfère les femmes sans moustache...", s'amuse Philippe Nauche, maire de Brive. Il fait référence à la dernière campagne de communication de l'Office de tourisme. Henri Peyrat, président de l'office de tourismeLui n'aurait visiblement pas communiqué de cette manière mais il joue le jeu de la confiance et reconnaît d'ailleurs qu'il a souvent eu raison d'agir ainsi: sur la résidence des Collines de Sainte-Féréole, dont nombre d'élus craignaient qu'elle soit plus un gouffre financier qu'une colline pour atteindre des sommets de rentabilité et qui, même si elle n'a ouvert qu'en 2009, semble finalement avoir trouvé son public. Sur le phénomène "100% gaillard" qui "buzz" sur internet, essentiellement sur le réseau social Facebook, ou sur les Jardins de Colette qui ont accueilli 10.000 visiteurs cette année et qui, à l'instar des Jardins de l'imaginaire de Terrasson qui avaient démarré petitement, pourrait attirer de plus en plus de curieux au fil des ans, "notamment s'il y a plus d'animations" a proposé Philippe Nauche. "Cet office de tourisme est une véritable boîte à idées et nous continuerons à faire confiance à l'équipe en place et à son directeur Stéphane Canarias", a conclu l'élu.

Un hommage au travail du directeur de l'office également rendu par le président de la structure Henri Peyrat: "Stéphane a reçu de nombreuses propositions pour aller exercer ailleurs. Des propositions qui, normalement, ne se refusent pas, et il les a pourtant refusées, pour pouvoir continuer son travail à Brive", s'est félicité Henri Peyrat. Le souriant homme est revenu sur 2009, parlant d'une "année de tous les contrastes", avec par exemple une baisse de fréquentation du côté de Turenne mais une forte hausse sur Brive, avec parfois, en août, plus de 1.000 visiteurs passés quotidiennement par l'accueil de la Guierle.

Lui, comme les autres intervenants, a mis en avant la réussite de Brive Plage Festiv'all. Le passage d'une semaine à plus de quinze jours a été apprécié par les Brivistes et par les touristes, qui ont été près de 65.000 à fouler le sable de la Guierle. Parmi les temps forts, le concert des Magic System qui, malgré un report de dernière minute, a réuni 4.000 spectateurs. Et, dans l'esprit "festival" souhaité par Philippe Nauche, le concert d'Anaïs a été une totale réussite, avec une prestation superbe de la chanteuse gentiment déjantée et très talentueuse. A l'avenir, Brive plage, tout en restant une manifestation familiale, le plus souvent gratuite, avec une programmation variée et de qualité, devrait également permettre à des groupes de la région de se produire dans d'excellentes conditions et face à un public important.

Les invités des voeux

En 2009, le Pays de Brive a reçu quelque 1,2 millions de visiteurs. Ce qui a généré des retombées globales chiffrées à 104,5 millions d'euros dont 9,4 millions d'euros pour l'hôtellerie de l'agglomération. En 2010 et pour les années suivantes, il faudra miser sur l'aéroport pour faire encore grimper ces chiffres. "Nos voisins ont un avantage sur notre territoire, c'est leur capacité d'accueil", constate Philippe Nauche qui espère donc "voir des projets hôteliers aboutir" pour une offre plus diversifiée visant à attirer tous les publics vers notre territoire.