Actualités

Guillaume Gabriel : « Notre danse, c’est le geste au service d’un sens »

  • Publié le 16/03/2010 à 08:45
  • Par Jennifer BRESSAN


Guillaume Gabriel animera un atelier de danse contemporaine au conservatoire de Brive le samedi 20 mars entre 14h et 18h. Le danseur et chorégraphe professionnel de la compagnie Hervé Koubi raconte la visée qui a présidée à ces ateliers et il nous fait partager la passion qu'il a pour cet art. Sa préférence à lui, c'est la danse : confidences.





"Et un, et deux, et trois (...). Je reconstruis", scande Guillaume Gabriel dans la salle de danse du conservatoire. Sous ses pieds, le plancher craque; derrière lui, le miroir réfléchit chacun de ses gestes, et devant lui, les danseurs et danseuses, d'âges et de niveaux divers, reproduisent ses pas. La séance commence par un cours technique visant à rendre le danseur "disponible". Ce n'est qu'après cette préparation que le "véritable" travail commence, un travail soutenu par l'idée du partage et de la communication gestuelle. "La visée de la séance est de travailler à l'écriture chorégraphique d'une pièce de façon à ce que les danseurs prennent conscience des questions et des émotions qui président à la construction du geste chorégraphique", précise Guillaume Gabriel.

"La danse ne se résume pas à de la technique". Si elle est nécessaire, elle ne saurait DANSE_GABRIEL_02être suffisante, en tout cas pas telle que la conçoit Guillaume Gabriel. Les cours qu'il propose n'ont rien de figé. Le chorégraphe adapte l'atelier au niveau et aux dispositions des danseurs. En cela, ils s'apparentent plus à des ateliers de recherche. Derrière le geste, il y a un sens construit par des mots et des émotions qui sont mis en danse. In fine, c'est un enrichissement personnel, une maturité gestuelle que le chorégraphe cherche à apporter au danseur.

DANSE_GABRIEL_01C'est à l'initiative de Dominique Plas, figure incontournable de la danse à Brive, que ces ateliers ont été mis en place : "Le fait de travailler avec un homme change quelque peu la donne en terme d'écriture chorégraphique et d'énergie", précise Guillaume Gabriel. Cet atelier s'inscrit dans un mouvement dont la dynamique a été initiée avec l'arrivée d'une compagnie de danse professionnelle à Brive, il y a plus de 10 ans : "Cela a fait naître des envies et chaque école s'est progressivement affirmée sans que cela n'entache leur coopération", se réjouit le chorégraphe. Guillaume Gabriel est intarissable. Pourtant, ça reste dans le in vivo de la performance qu'il en parle le mieux, quand les mots font silence et que le corps se met à parler.

Au conservatoire, le samedi 20 mars (niveau intermédiaire et avancé). De 14h à 18h. Tarif : 8,50 euros. Infos et réservations: 05.55.18.17.91