Actualités

L’évasion des paroles

  • Publié le 16/03/2009 à 08:30
  • Par Jean René LAVERGNE
poemes-de-detenusLa liberté des mots pour exprimer des maux de derrière les barreaux ou l'évasion des paroles pour une poignée de détenus du centre de détention d'Uzerche. Dans le cadre du printemps des poètes, 9 détenus ont écrits des textes qui peuvent être lus dans un bar du centre ville à Brive. "Cette nuit un homme criait

Au même instant un homme pleurait

L 'un deux appelait sa mère

Alors qu'il se croyait enfer"

poemes-de-detenus2Un exemple parmi d'autres de ces mots qui expriment une douleur intérieure, des  mots qui résonnent aussi comme autant d'appels au secours. Les poèmes sont suspendus  avec une petite pince à linge à une ficelle. Tout est simple mais la démarche est forte. Elle est initiée par Anne Clergerie, formatrice au centre de détention d'Uzerche: " C'est une première, je suis ravie d'avoir pu mener à bien ce projet. Il est important pour les détenus que leurs textes soient lus''.

Si tout va bien une soirée débat pourrait être organisée prochainement dans ce bar sur le thème de l'expression en détention en s'appuyant sur les poèmes affichés et présentés.