Actualités

« Pour que l’enfance soit la plus belle possible »

  • Publié le 12/03/2010 à 15:35
  • Par Jennifer BRESSAN
Les enfants sont naturellement au cœur du Salon de la Belle Enfance.Le Salon de la Belle Enfance a ouvert ses portes ce matin et c'est une grande première à Brive. Sur les 1.000 m2 de superficie qu'offre l'Espace des Trois Provinces, plusieurs dizaines d'exposants proposent aux parents ou futurs parents des informations précieuses, fiables et complètes sur les différents modes de garde, la santé, l'alimentation, etc, des petits jusqu'à 6 ans. L'espace, qui fait la part belle à l'enfance, est aussi ludique. Des ateliers pratiques, des concerts et des animations ont été préparés pour que toute la famille profite pleinement de ce salon qui vous accueille jusqu'à dimanche et l'entrée est gratuite.

Le stand de la ludothéqueL'inauguration du salon s'est déroulée aujourd'hui, en fin de matinée, en présence de Patricia Bordas, premier adjoint au maire de Brive et de François Hollande, président du conseil général. Tous deux ont salué cette initiative inédite et remarquable. "En un lieu unique, ce salon met à disposition tous les renseignements qui peuvent intéresser les parents. Tout est fait pour qu'ils se sentent soutenus", précise Patricia Bordas.

Elle crée !L'avis est unanime: les professionnels, les acteurs locaux, les représentants des milieux associatifs et des collectivités comme les visiteurs se félicitent de cette initiative. Si, pour certains professionnels, l'enjeu est de se faire connaître. Pour d'autres, le salon ouvre un espace de sociabilisation et d'échange entre les professionnels. C'est le sentiment de Valérie Lacroix, responsable de "Bébé Bus", une halte garderie itinérante qui couvre le département et mène son action jusque dans certains villages qui n'ont pas de structures pérennes. "Ce salon va permettre de créer un lien entre les différents partenaires. Il est dans la droite ligne de la réflexion actuelle sur la petite enfance. Une dynamique a été mise en place à l'échelle de tout le département". Et ce salon en est la traduction.

"C'est global et complet", constate Isabelle. Elle arrive d'Egletons pour visiter le salon. Elle a aujourd'hui la double casquette de maman et de professionnelle. Elle travaille dans un multi-accueil et estime que "c'est l'occasion de clarifier les choses dans l'esprit des gens qui ne connaissent pas forcément la particularité des multi-accueils par rapport aux crèches et aux assistantes maternelles". 

L'inauguration.

Capucine et Franck Minnaert sont à l'origine de l'événement mis en place grâce à l'engagement et au soutien actif de la Ville, de la région, de la CAF et de la Les organisateurs. Mutualité sociale agricole. Le couple, parent de trois enfants en bas âge, s'est lui-même retrouvé confronté, à leur arrivée en Corrèze, à la difficulté d'obtenir des informations complètes pour la garde de leurs enfants. Les collectivités et les partenaires privés proposent de nombreux services mais la globalité des informations n'est pas forcément accessible à tous. Dans ce cadre, le salon veut renforcer et souligner la cohérence entre les différents acteurs du secteur.   

"L'enfance est un moment privilégié", commente François Hollande, admiratif de l'événement. "C'est une période essentielle de la vie alors il est important de créer les conditions de leur épanouissement. Derrière ce salon, c'est toute la politique mise en place en faveur de la petite enfance qui s'exprime mais aussi la volonté d'accueil d'une population nouvelle: l'enjeu est aussi démographique : nous y croyons", précise-t-il.

Le Salon de la Belle Enfance accueille gratuitement les grands et les petits tout le week-end entre 10h et 19h. De nombreuses surprises attendent les enfants et de nouvelles animations seront proposées chaque jour.

Sur un air de guitare.

Regard d'enfant.