Actualités

Quartiers : les 4 conseils en assemblée de « citoyens éclairés »

  • Publié le 23/03/2010 à 10:51
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Les quatre conseils de quartier en assemblée plénière. Une première

Une halle permanente place de Lattre de Tassigny, des barbecues aux Perrières... ça fait rêver et pourtant ces propositions sont bien réelles. Elles émanent des conseils de quartier composés d'habitants, de "citoyens éclairés" qui constituent des relais d'information et de consultation.

Voilà 18 mois que les quatre conseils travaillent chacun de leur côté. Hier soir, une grand messe les a tous réunis en assemblée aux Trois provinces. Une première ! L'occasion pour chacun de découvrir les réflexions des uns et des autres. Avec au final un souhait partagé : pouvoir désormais aussi travailler de concert.


Les quatre amire-adjoints de quartierChaque quartier avait sa travée de sièges faisant bloc, identifiée par un panneau à son nom tel un étendard de ralliement : Est, Grand centre, Sud, Ouest. Pour chacun, 30 habitants désignés il y a 18 mois par tirage au sort sur une liste de candidats volontaires. C'est une grand première et l'heure est solennelle : pour chaque conseil, il s'agit de présenter le fruit des réunions depuis leur installation.


L'assistance des conseillers de quartierFace à eux, sur la tribune, leur député-maire, son adjoint Catherine Gabriel chargée de la démocratie participative, et les quatre adjoints de quartier : Camille Lemeunier à l'Est, Philippe Lescure au Grand centre, Michel Da Cunha à l'Ouest et Chantal Feral Mons au Sud. Petit mot d'accueil du maire et Catherine Gabriel est rentrée dans le vif du sujet : le travail d'ensemble accompli par ces conseils en tant que "relais d'information, outil de consultation et porteur de projets".



"Les conseils de quartier ne sont pas des coquilles vides", a affirmé l'adjoint au maire, chiffres et camemberts à l'appui. En un an et demi, les bénévoles auront tenu près de 80 réunions, transmis rien qu'en 2009 quelque 250 fiches de liaison. Des fiches liaison très pratiques dès lors qu'il s'agit de signaler un problème rapidement résolvable par les services municipaux.

Jean-Paul Veyssière, conseiller de quartier Sud, a développé les ambitions du conseil pour le Parc des PerrièresLes conseils ont donc fait remonter une masse d'informations,  ont été consultés sur le programme de voirie, et sensibilisés sur les grands projets de la Ville... Bref, pour Philippe Nauche, les conseillers de quartier ont agi en "citoyens éclairés" précisant que si "ces conseils de quartier ne sont pas des représentations démocratiques", ils n'en sont pas moins composés "d'hommes et de femmes qui s'engagent", qui "permettent une discussion plus riche" et "alimentent le débat et la réflexion", se félicitant ainsi du "travail de co-élaboration dans la mise en œuvre", même si, au final, il revient toujours à l'élu de trancher. "Le dialogue est nécessaire et ce n'est pas forcément être d'accord." Surtout lorsque "ces désaccords sont liés à l'intérêt général que chacun se fait pour sa ville".

Un débat a suivi les présentations des quartiersPas facile pour chaque porte parole de conseil de quartier de résumer 18 mois de travaux fournis en dossiers souvent très individualisés. L'exercice pour autant nécessaire aura montré que chaque conseil a trouvé son propre rythme, sa propre personnalité pour éplucher les problématiques, certaines communes. En premier chef, la voirie, un sujet récurent, mais aussi la circulation et ses corolaires que sont la vitesse, les pistes cyclables, le transport, la place des piétons... ou plus général, les grands projets qui doivent redessiner Brive.

Les conseillers de quartier en assemblée plénièreCe qui n'empêche pas les particularismes : travailler le lien social semble une dominante à l'Est alors que le Sud, plus campagne, privilégie la mise en valeur des sites naturels et des chemins de randonnée, le Grand centre tout naturellement sa dynamisation et ses zones piétonnes et l'Ouest s'est trouvé lui aussi des cœurs de quartier à dynamiser. Des réflexions qui iront alimenter la vision des élus. Où l'on constate que les habitants rêvent aussi d'un mieux-être pour leur ville. Et il faut souvent laisser libre cours à une part d'imagination, d'espérance et d'utopie pour concrétiser de nouvelles ambitions. Le fondement de la politique.

Pour en savoir plus sur les conseils de quartier.

Eventail

Les conseillers de quartier en assemblée plénière

Les conseillers de quartier en assemblée plénière

Alain Bidel faisant la synthèse du conseil de quartier Sud

Claude Goumy, porte-parole du conseil de quartier Ouest

Arnaud Bouygue pour le quartier Grand centre

Michel Pascal porte-parole du conseil de quartier Est