Actualités

Ce soir, Sikasso à Brive

  • Publié le 23/04/2010 à 16:57
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Les visiteurs maliens ont offert au maire de Brive cartable et porte-documents

Ce soir, l'assemblée générale de l'association Brive-Sikasso qui gère le jumelage coopération, ne sera pas tout à fait comme les autres. Trois représentants venus du Mali y assisteront: la député Marie Sylla, accompagnée de Seydou Tangara et Souleymane Coulibaly, respectivement président et vice-président de l'association Terya sur place. Une réception de bienvenue leur était réservée en mairie. L'occasion de faire le point sur les projets.



Réception en mairie autour du jumelage Brive-Sikasso"Je suis ravi de vous accueillir", a entonné le député-maire Philippe Nauche, visiblement très heureux de recevoir la petite délégation venue de Sikasso et notamment son homologue Marie Sylla. Une délégation soulagée d'être enfin arrivée mercredi dernier, après moult péripéties dues aux perturbations aériennes. En cercle, comme sous l'arbre à palabres, Sikassois et Brivistes ont échangé dans une ambiance des plus détendues.

les invités Souleymane Coulibaly, Marie Sylla et Seydou Tangara"Nous portons déjà une longue histoire en commun et nous avons la chance d'avoir une association très vivante du côté de Brive comme du côté de Sikasso." Chacun se félicitait d'ailleurs du succès de la dernière action : un chantier solidaire au cours duquel des jeunes, Brivistes et Maliens, ont construit en commun une salle de consultation médicale pour un dispensaire. Une opération pour le maire qui est "porteuse des valeurs de notre jumelage". Michel Blancher, président de l'association Brive-Sikasso, a d'ailleurs rappelé que ce type d'action avait été le premier à se mettre en place à la création du jumelage.

De nmbreux projest ont été évoquésUn jumelage qui fêtera bientôt ses 30 ans, en 2012, et de part et d'autre, on veut s'apprêter à marquer l'événement de ce jumelage pas tout à fait comme les autres. Les maires pourraient ainsi se rendre mutuellement visite.

Quant aux projets immédiats, pour 2010, ils sont toujours tournés vers Flazambougou, sur la route de Bamako. L'association y a déjà aidé à construire un centre scolaire Terya (amitié) qui dessert dix villages : des classes aussi bien pour le 1er cycle (école primaire) que le 2e (collège qui reçoit 250 élèves). Il est maintenant question de poursuivre l'aménagement avec la construction d'un château d'eau de 5m3 qui nécessitera un forage de 6 mètres, d'un bureau-magasin pour la direction, de sanitaires qui seront d'ailleurs équipés de boutons poussoirs pour économiser l'eau.

les cadeaux marqués de tywarasUne réception très chaleureuseLe projet de micro crédit va enfin se concrétiser. Le dispositif mis en place à travers les deux associations porteuses sera bientôt expérimenté sur cinq projets. De part et d'autre, à Sikasso comme à Brive, on aimerait également relancer le projet de bibliothèque centre culturel. Le terrain est disponible.

La culture, le livre, la santé, le service civique, les élèves infirmiers de l'IFSI, l'hôpital, les services techniques... de nombreuses autres voies d'échanges ont été évoquées. Et bien sûr, les visiteurs maliens avaient prévu les traditionnels cadeaux. Le premier élu briviste s'est ainsi vu offrir de la part de la mairie et de l'association Terya un magnifique cartable et son porte-document assorti, estampillés d'un symbolique tywara, la gazelle africaine.

Plus d'infos sur le site Brive-Sikasso.