Actualités

Le budget 2009 au Conseil municipal

  • Publié le 30/03/2009 à 14:59
  • Par Myriam ENTRAYGUES
conseilPlusieurs dossiers phares sont à l'ordre du jour du Conseil municipal du lundi 30 mars : le budget 2009, la transformation de l'EHPAD en EPA, les terrains familiaux pour les gens du voyage, le pôle multimodal,Brive Plage, etc.

Le budget primitif 2009 s'équilibre à 107,58 M€ dont 80,67 M€ pour le fonctionnement et 26,91 M€ pour l'investissement dont 22,99 M€ consacrés aux dépenses d'équipement.

Lors de la conférence de presse de présentation, Philippe Nauche, député maire, notait que "ce premier budget depuis notre arrivée aux affaires, est la traduction de nos engagements devant les Brivistes et de nos choix politiques assumés, fondés en particulier sur la transparence, l'écoute et la proximité (conseils de quartier, réunions publiques, etc)".

Le budget 2009 s'axe autour de diférents volets :

  • Actions de proximité et de la vie quotidienne : mise en œuvre du micro-crédit social, d'une épicerie sociale, de la politique des temps avec un guichet unique pour la rentrée scolaire et la garde d'enfants à horaires atypiques, mais aussi extension de l'allocation naissance, actions culturelles et sportives, etc.

  • Effort sensible sur l'investissement permettant de soutenir l'activité économique : cet effort porte notamment sur des équipements nouveaux et de proximité (un terrain de foot et un fronton à Tujac, le centre arts et sciences, la salle Chadourne, etc.), sur l'entretien durable du patrimoine, sur des investissements générant des économies énergétiques et de fonctionnement (gymnase Lavoisier, des sanitaires automatisés et accessible aux personnes handicapées, etc.), sur l'accessibilité (passerelle de l'Ovalie et lecture publique) et une part importante consacrée à la voirie (19,42%).

  • Démarche de développement durable : Agenda 21, constructions HQE, économies d'énergie, etc.

  • Maintien d'un bon niveau d'épargne.


Les taux communaux d'imposition (foncier bâti, foncier non bâti, taxe d'habitation) sont maintenus au niveau de 2008. A ce propos, le maire rappelait que des contraintes budgétaires lourdes pesaient sur la ville et que l'audit financier avait clairement indiqué que les marges de manœuvre étaient très restreintes : "Nous n'avons pas voulu faire supporter aux ménages brivistes une charge supplémentaire. Comme vous le savez, la pression fiscale, héritée de nos prédécesseurs, est supérieure de 45 % à celle des villes de même strate."

ehpad

L'EHPAD : Avec un retard de 3 ans et un  préjudice pour la collectivité de 8 M€, l'EHPAD est un dossier plus que sensible. Ce projet, lancé en 2002 par l'ancienne municipalité, n'a démarré qu'en 2004 et au fil des diverses défaillances, son coût est passé de 17 à 25 millions d'euros. "Ce dossier a lourdement mobilisé et mobilisera encore les ressources financières et humaines du CCAS et de la Ville, commentait Philippe Nauche. Aujourd'hui, les bâtiments sont livrés mais le personnel médical n'est pas au complet donc ne permet pas d'accueillir les premiers résidents. Nous avons pris la décision d'autonomiser l'EHPAD en créant un EPA, établissement public autonome relevant de la fonction publique hospitalière. Parallèlement, afin que les résidents et les contribuables brivistes ne supportent pas les erreurs de l'ancienne municipalité, la Ville sera amenée à compenser les déficits pour réduire le prix de journée et arriver à des coûts normaux. De plus, nous allons renégocier l'emprunt à un taux fixe et sur une durée de 40 ans."

Lors du Conseil municipal, le maire rappelait également la nécessité de réhabiliter la maison de retraite de l'hôpital qui est totalement inadaptée aujourd'hui (chambres à deux lits, pas de douches, w.c. collectifs, couloirs trop étroits qui ne permet pas le passage d'un lit ou d'un brancard, etc.) : dans un premier temps, il serait donc opéré "un transfert des personnes vers l'EPA de Rivet, ce qui est aussi une façon de trouver d'autres sources de financement mais ce transfert est une hypothèse ; il nécessite l'accord de l'Etat, du Conseil général et du Centre hospitalier".

Il concluait enfin en rappelant que l'ouverture de l'EPA était un véritable besoin pour le bassin de Brive car la liste d'attente est conséquente. De plus, la partie long séjour du Centre St Jean-les-Cèdres doit fermer ses portes en juin, celle-ci ne gardant que l'activité soins de suite et réadaptation. "La première unité de l'EPA ouvrira dès que le recrutement du personnel sera effectif".


Au conseil également :

  • la présentation des conclusions du commissaire enquêteur concernant les terrains familiaux pour les gens du voyage. 4 parcelles sont retenues : à Chanoux, à Rivet, à Fadat, à Brive est.

  • La révision des tarifs du golf de Planchetorte, intégré dans les équipements municipaux depuis le conseil municipal du 18 décembre 2008.

  • La construction d'un terrain synthétique de football à Tujac. terrain de 40 x 20 mètres à proximité du centre Jacques Cartier.

  • Le financement du pôle multimodal, la répartition et le calendrier.

  • Brive Plage : du 24 juillet au 8 août 2009.

  • etc.