Actualités

Conseil municipal : une politique qui a du sens

  • Publié le 31/03/2009 à 10:04
  • Par Myriam ENTRAYGUES
vue-aerienne-de-la-villeVoté par la majorité lors du Conseil municipal du lundi 30 mars, le budget primitif 2009 - le premier de l'équipe municipale en place - "se veut empreint de sincérité budgétaire, ce qui correspond à une véritable rupture par rapport aux exercices antérieurs", déclarait le député-maire, Philippe Nauche, en ouverture de séance. (voir "Le budget 2009 au Conseil municipal")Avec un équilibre de 107, 58 M€ dont 80,67 M€ de fonctionnement* et 26,91 M€ d'investissement** (dont 22,99 M€ consacrés aux dépenses d'équipement), le budget 2009 s'établit dans un contexte particulièrement difficile (récession, concours de l'Etat en régression, suppression annoncée de la taxe professionnelle). "Changement de méthode, moins de mousse et plus de concret" pour la nouvelle municipalité qui fonde sa politique sur trois axes fondamentaux : la transparence, la concertation et la proximité. "Nous avons fait le choix de dire ce que nous faisons et de faire ce que nous disons, loin de tout effet d'annonces intempestives" rappelait fermement Philippe Nauche.

"La démocratie participative est donc au cœur de notre action. La participation des habitants et des acteurs socio-économiques est présente dans chacun de nos projets avec pour objectif l'appropriation des actions, l'apport de la connaissance des besoins des personnes, la responsabilisation. Il appartient ensuite au Conseil municipal de dégager le projet qui sera le reflet de l'intérêt général." A titre d'exemples : la création des Conseils de quartier, les réunions publiques d'information et de débat, les rencontres avec les commerçants, des enquêtes et des questionnaires, l'élargissement du Conseil des jeunes, le Conseil des Sages devenu véritable force de proposition, la nomination du médiateur municipal, etc. " Je crois profondément que le succès de toute politique repose sur le dialogue, l'écoute de ceux pour qui nous sommes là et sur la transparence", déclarait le maire à l'assemblée.

En conclusion de la présentation du budget, du premier bilan de l'action de l'équipe municipale et des prospectives, Philippe Nauche concluait : "Nous avons souhaité engager Brive dans un nouveau cycle de développement. Il nous semblait essentiel de réconcilier Brive avec sa véritable histoire (le maire notait alors la reconnaissance faite à Jean Charbonnel par la distinction de maire honoraire). Sur le plan historique, l'étymologie de Brive renvoie à la notion de pont (Briva). En une année nous avons commencé à bâtir les bases de nombreux ponts que nous souhaitons ériger à l'échelle de notre cité : des ponts entre les homme, entre les secteurs professionnels, entre les générations, entre les quartiers, entre les champs d'activité , entre les cultures et les pratiques sociales.

Depuis la plus haute antiquité, Brive est un carrefour, un lieu de passage, de mélange, d'émulation, d'échanges. Notre devoir est donc de ne pas cultiver, par dogme ou par une frénésie identitaire, ce qui nous sépare de l'autre, nous rend faussement unique, mais bien ce qui nous unit, nous rend plus accueillant, plus humain. C'est là le sens profond de l'action municipale que nous essayons de mener."

* Parmi les dépenses, celles axées sur des actions de proximité :

  • Relations avec les usagers : mise en œuvre de paiement par prélèvement automatique ou par internet pour les usagers de certains services municipaux, mise en place des passeports biométriques, conseil des jeunes élargi, conseil des sages.

  • Sports : office municipal des sports, mutualisation des installations sportives, groupe de travail santé/sport.

  • Famille : extension des bénéficiaires de la prime à la naissance.

  • Action sociale et insertion : mise en œuvre du micro crédit social et d'une épicerie sociale.

  • Développement durable : engagement dans la démarche de l'Agenda 21, recherche de la qualité environnementale dans le cadre de la construction et de réhabilitation des équipements.

  • Sécurité publique : mise en place d'un nouveau conseil de sécurité et de prévention de la délinquance.

  • Coopération et solidarité internationale : encourager les dynamiques de solidarité internationale, économie sociale et solidaire.

  • Politique des temps : garde d'enfants à horaires atypiques et guichet unique de rentrée scolaire.

  • Education et périscolaire : distribution de fruits dans toutes les écoles un jour par semaine, ouverture des centres de loisirs pour les enfants dès 3 ans.


** Parmi les travaux et investissements :

  • Trottoirs : 457.000 €

  • Passerelles : 360.000 €

  • Accessibilité aux personnes handicapées : 300.000 €

  • Partcipation contournement Nord : 1.586.000 €

  • Avenues et rues de Brive : 2.500.000 €

  • Patinoire, piscines, dojo, gymnases : 1.560.000 €

  • Multi accueil (enfance) : 315.000 € en 2009 sur les 2.056.000 d'opération globale

  • etc.