Actualités

On ne badine pas avec le badminton

  • Publié le 08/07/2010 à 15:19
  • Par Jennifer BRESSAN
Tournoi de badminton dans le gymnase St-Germain dans le cadre des stages sportifs initiés par la Ville

"C'est cool parce que le soir quand on rentre, on peut mettre la pâtée à notre père!", plaisante Claudia, avant de regagner sa place devant les filets pour poursuivre le tournoi entamé plus tôt dans la matinée. Parmi la pléiade d'activités que la Ville propose dans le cadre des stages sportifs d'été, ils sont une dizaine d'enfants à avoir choisi le badminton pour occuper leur première semaine de vacances. Une deuxième session est programmée pour la semaine du 12 au 16 juillet. Elle se déroulera au fronton et il reste encore quelques places. Renseignez-vous auprès du SIJ.

Dans la vaste enceinte du gymnase du boulevard Marx Dormoy résonne un drôle de concerto porté par les sifflements des volants projetés dans les airs et le bruit sourd qu'ils produisent au contact de la raquette. Parfois ça tombe à côté, parfois ça tombe dans le mille!

Le stage n'a commencé que deux jours plus tôt, et déjà, les jeunes se débrouillent suffisamment bien pour pouvoir s'amuser. "C'est là une des particularités de ce sport", explique Annie, l'éducatrice sportive. "On n'a pas besoin de beaucoup de connaissances techniques pour pouvoir jouer. De plus, on s'aperçoit souvent que ce sont les jeunes eux-mêmes qui ont choisi l'activité. Ce n'est pas quelque chose qui leur a été imposé." Comme les enfants sont impliqués et motivés, les échanges sont intéressants.

Si l'heure est au jeu, dans l'air plane aussi l'envie de gagner : "Ouf! J'ai failli perdre et puis finalement de 4 points à 6 je suis remonté à 10", commente un des jeunes au sortir d'un match. Savoir jouer c'est bien, réussir à gagner, c'est un peu la cerise du gâteau.

Et, pour cela, les enfants n'hésitent pas à mouiller le maillot. Deux des secrets pour progresser: travailler la rapidité de la frappe mais surtout les appuis. Tout se fait au niveau des jambes. Certains l'ont déjà compris. Pour d'autres, cela ne saurait tarder. Les niveaux des enfants sont différents mais tous se donnent à fond sous l'œil attentif d'Annie. La monitrice a également transmis les fondamentaux de l'arbitrage aux jeunes qui découvrent donc le sport dans sa globalité. Et en cas de litiges, elle n'hésite pas à rappeler qu'"on ne discute pas le choix de l'arbitre". Elémentaire!

Retrouvez toutes les activités proposées par la Ville dans le cadre des stages sportifs sur le site de la mairie. Une nouveauté cette année: des tarifs avantageux sont réservés aux allocataires des minima sociaux. Informations et inscriptions auprès du SIJ, place Jean-Marie Dauzier. Tel: 05.55.23.43.80.



Le tournoi se déroule sous les yeux attentifs d'Annie