Actualités

« Accueillir les Arts florissants à Brive est un honneur »

  • Publié le 03/09/2010 à 14:06
  • Par Jennifer BRESSAN
Conférence de presse pour le concert des Arts florissants ce matin au Musée Labenche en présence de Philippe Nauche, député-maire de Brive et Jean-Luc Soulé, président du festival du Périgord noirLe festival du Périgord noir fait escale à Brive pour la première fois. C'est un concert donné par les Arts florissants, un grand ensemble de musique baroque, que la Ville accueille dimanche à 18h dans la collégiale Saint-Martin pour inaugurer ce partenariat musical. "Accueillir les Arts florissants est un honneur. Et au-delà du concert de dimanche, ce rendez-vous est aussi le symbole d'un mouvement plus vaste que nous avons initié", a expliqué Philippe Nauche, maire de Brive à l'occasion de la conférence de presse donnée ce matin avec Jean-Luc Soulé, président et créateur du festival.



Le festival du Périgord noirPour la première fois, Brive accueille un concert donné dans le cadre du festival du Périgord noir. "C'est une très grande joie d'offrir ce moment aux Brivistes", a confié le maire Philippe Nauche. Dans la collégiale Saint-Martin, les Arts florissant se produiront sous la direction de Paul Agnew et l'ensemble parcourra l'Italie avec des œuvres musicales de Carissimi, Du Mont et Charpentier; des moments musicaux propices à l'évasion comme le veut le thème de cette 28e édition du festival qui porte sur "les voyages imaginaires".

"Il n'y a pas d'appropriation du territoire en matière de culture, que de la continuité", a affirmé Jean-Luc Soulé, président du festival, pour légitimer cette ouverture du festival à la ville de Brive. "Un projet artistique ne peut pas avoir de frontières bien nettes. De plus, le festival du Périgord noir rayonne désormais bien au-delà du Périgord. Le public briviste notamment y est très ouvert". D'ailleurs, à 75%, les réservations pour le concert de dimanche, ont été faites par des Brivistes. "Nous ne devons pas avoir un esprit nombriliste et nous souhaitons assumer notre position de carrefour", déclare de son côté Philippe Nauche. Cette volonté va en effet dans le sens des discussions amorcées avec d'autres villes et villages organisant des festivals de qualité.

Le concert des Arts florissants sera dirigé par Paul Agnew"Le choix de la programmation de dimanche s'inscrit dans une démarche commune", a relaté le maire. Et de poursuivre : "Cet événement culturel fait partie des plus qualitatifs de la saison briviste sur le plan musical." En effet, les Arts florissants, créés en 1979, sont aujourd'hui, dans leurs spécificités - la musique baroque - l'une des formations les plus réputées en Europe et dans le monde. Cet ensemble a en effet joué un rôle pionnier dans le paysage musical français en imposant la musique européenne des XVIIe et XVIIIe siècles.

Nombreux sont les projets communs qui émergent déjà entre la Ville, la direction de la culture, les Treize arches et le festival, notamment en direction du jeune public et du milieu scolaire. "Etablir un partenariat avec le Conservatoire et l'auditorium Francis Poulenc sont une de nos priorités", affirme le président du festival. "Nous souhaitons aussi mettre en circulation dans la ville "le bus de l'orgue" pour sensibiliser le jeune public et le corps enseignant à cet instrument". Une démarche partagée par la Ville qui se met donc en partance pour de nouveaux projets culturels qui s'appuient sur une des richesses de la ville: sa position de carrefour. Un atout de plus en plus assumé.

Le Voyage en Italie, autour des œuvres musicales de Carissimi, Du Mont et Charpentier. Dimanche 5 septembre à 18h à la collégiale Saint Martin. Tarifs: 30 et 40 euros. Réduit pour les Brivistes: entre 15 et 25 euros.

Infos et réservations: 05.53.51.61.61 et dans les points de vente habituels.